Archive pour mars, 2008

Du temps à perdre avec les critères de recherche

Du temps à perdre! Ça tombe bien, moi c’est un vide que j’ai à remplir. J’essaie d’écrire un billet par jour en semaine, et je ne sais absolument pas quoi raconter.

Je vais donc vous faire part de certains plaisirs coupables auxquels je m’adonne ces derniers temps. Comme vous le savez, plusieurs blogueurs ont un certain plaisir à divulguer les critères de recherche inusités qu’ils retrouvent dans leur page de statistiques. En effet, c’est parfois très drôle de voir combien les gens s’obstinent à chercher plusieurs variantes du même terme pour toujours tomber sur votre site. Moi par exemple, quelqu’un passe son temps à écrire «gros tracteur.com» pour je ne sais quelle raison. J’ai l’air d’un manufacturier de tracteurs moi? Non mais!

Cependant, il est très facile (et amusant) de simuler des recherches complètement farfelues (voir débiles) avec le contenu de la page d’accueil de n’importe quel blogue. Y’a qu’à prendre 4-5 mots pas trop communs qui peuvent former une phrase, chercher ça dans Google, et, si le site sort dans la première page, cliquer sur le lien. Normalement, les critères de recherche seront enregistrés dans les statistiques du blogue. Il se peut fort bien, cependant, qu’avec le temps les critères ne soient plus bon car les pages d’accueil de blogues ont tendance à évoluer rapidement.

Voici quelques exemples que je me suis amusé à faire récemment sur les sites de certains de mes blogueurs acolytes :

La Fêlée, sort en première page de Google avec ces critères :

La Louve, elle, sort en première page grâce à ces termes :

Je vous laisse donc imaginer les heures de plaisir qui vous attendent. Allez-y, cherchez!

CHERCHEZ!

Du temps de mon enfance, les bulletins nouvelles participaient à des canulars publicitaires

L’autre jour, un très très vieux souvenir est remonté à la surface de mon cervelet. Je ne me rappelle pas l’ancienneté que j’avais dans le genre humain. Peut-être 7 ou 8 ans. Nous regardions le bulletin de nouvelles de début de soirée.

À un certain moment, la lectrice de nouvelles nous dit «Après la pause, des citoyens de Montréal ont été témoin de la présence d’un objet volant non identifié au dessus du Mont-Royal à Montréal».

Je me rappelle ma réaction. «WOAH!!! J’vais voir un OVNI».

Après les commerciaux, on revient. La lectrice de nouvelles raconte que plusieurs personnes se promenant sur le Mont-Royal avaient été témoins de l’apparition d’un O.V.N.I. en fin de soirée la veille. L’une des personne avait même réussi à en filmer quelques secondes.

L’image change et nous voyons une vidéo amateur tremblotante, où l’on voit un objet un peu rond entouré d’anneaux qui avance lentement au dessus du Mont-Royal. Réaction de mes parents : «Voyons, c’est une blague. On voit bien que c’est truqué».

La lectrice revient et dit qu’elle à, en direct d’ailleurs, un astrologue. Le monsieur a l’air plutôt bizarre, et nous fait le signe de Star Trek avec ses doigts (le «V», avec l’index et le majeur collé d’un côté, et l’annuaire et l’auriculaire de l’autre).
Ça y est, le gag est dévoilé.

La suite est moins claire, mais il me semble que ça ressemblait à quelque chose comme ça : le scientifique avait fait une découverte extraordinaire, mais au moment de dévoiler cette information, deux agents du genre Men in black se pointent pour l’empêcher de parler, et disent que personne ne peut connaître le secret de la Labatt Bleue.

Il s’agissait de la première apparition publique des agents Bleue, et de leur fameux secret. En direct, aux nouvelles de 18 heures. Quand même…

Suis-je le seul à me souvenir de cela? En tout cas, je me souviens très bien de cette histoire, car quelques jours après, j’avais raconté ça à la petite fille d’un couple d’amis de mes parents. Elle était complètement terrorisée, car je mêlais les martiens à cette histoire. Elle est partie en courant, toute en pleurs, et quand ses parents lui ont expliqué que c’était une blague télévisée, elle a répondu «Mais… la bière, ça vole pas!».

Notons que le secret de la Labatt Bleue était, si je me souviens bien, qu’elle était la seule bière Pilsner brassée au Canada, à l’époque… fait qui n’est évidemment plus vrai.

Je me demande si l’on pourrait répéter ce genre de canular publicitaire aujourd’hui. Allez savoir. Et tant mieux si la réponse est non! Les nouvelles, même si c’est souvent déprimant, ce n’est pas fait pour ça.

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin