Archive pour mai, 2009

Quand nostalgie, pop-culture et immaturité vont de paire

Au début, je voulais appeler ce billet « C’est une bonne décennie pour avoir 30 ans« , qui se voulait une ode à la résurgence de la pop-culture de notre jeunesse. Je le pense toujours, mais à force de réfléchir sur le sujet, je me suis rendu compte qu’il y avait aussi un deuxième côté à cette médaille. Je m’explique…

Je voulais dire, par « C’est une bonne décennie pour avoir 30 ans« , que les néo-trentenaires sont franchement gâtés ces derniers temps. Eux qui ont grandi en pataugeant dans la pop-culture télévisuelle, évoluant en même temps que Passe-Partout, Goldorak, les Transformers, G.I. Joe, les Maîtres de l’Univers et tout le tralala. Ces trentenaires, dont je suis depuis peu, ont été fortement imprégnés par les dessins animés du samedi matin de leur jeunesse.

Qui n’a pas tellement ri en se rappelant des passages un peu niais de Passe-Partout avec des amis? La fois où Cannelle a cassé une assiette et Ti-Brin lui avait dit de la cacher. La fois où Ti-Brin avait joué avec des allumettes. Tout cela est gravé dans notre subconscient, car nous étions la première d’une série de générations sédentaires où la télévision prend de plus en plus de place.

Mais regardez ce qui se passe maintenant. Passe-Partout sort en DVD, et ça a eu un effet monstre. Plein de jeunes parents les ont acheté pour leurs enfants. Plein de nostalgiques les ont acheté pour le plaisir de les posséder. Quoi d’autre? Le film Transformers 2 arrive sur nos écrans cet été, ainsi que le premier film de G.I. Joe. On annonce une suite à la série « Les Mystérieuses Cités d’or« . Le jeu vidéo Ghostbusters arrive sur nos console à la fin juin. Et Darth Vader est revenu en premier plan, ainsi que Spiderman, Batman, et tous les autres superhéros dignes de ce nom. On annonce aussi un remake de Robocop pour 2010. Il y a même des émissions, comme Robot Chicken, dont une grande partie du contenu se concentre sur la pop-culture des années 80 et 90.

Pour faire une comparaison facile, disons que mes parents et les vôtres, quand ils ont commencé à vieillir, le mieux qu’ils ont réussi à avoir comme résurgence de leurs émissions de jeunesse, c’était les reprises du dimanche après-midi à la télévision. Au mieux, une version masteurisée en DVD. Bien des coffrets comme « Les belles histoires des pays d’en haut » ont fait leur sortie récemment.

Mais ils ont ça maintenant, en 2009, alors qu’ils approchent la soixantaine et que leur vie est bien plus avancée que la notre. Nous, les trentenaires, on nous traite d’éternels adolescents. De grands enfants en âge de se reproduire. Et à la longue, je me demande si ce n’est pas nous qui nous tirons vers le bas en restant accroché à nos souvenirs d’enfance.

Je suis presque sérieux. Par exemple, ce jeu vidéo de Ghostbusters sur lequel j’ai bien l’intention de mettre la main en juin prochain. Je me regarde aller et je vois l’enfant de 10 ans. Celui qui avait vu le film 10 ou 15 fois, et à qui on venait d’annoncer qu’une suite sortirait bientôt au cinéma. Je ne peux pas m’empêcher de lire/regarder les critiques sur les sites de jeux vidéos. J’ai des lubies dans ce genre…

Alors imagines ceux qui ont une véritable passion pour plusieurs de ces éléments des années 80. Et en plus, on arrête pas de leur servir la même sauce mais au goût du jour. Pas étonnant que les jeunes adultes tardent à maturer. On se complait dans ce qu’on connaît depuis notre jeunesse, et tout ça, c’est du temps qu’on ne passe pas à expérimenter dans la vie. Est-ce mauvais? Je ne sais pas. J’ai l’impression que c’est le drame de ma génération, et que pas grand monde n’y échappe.

Je termine en vous rappelant que je ne fais pas exception non plus, que j’irai voir Transformers 2 au cinéma (mais pas G.I. Joe). Et aussi, bien que je ne jure que par la pop-culture des années 80/90, je tiens à garder mes souvenirs intacts. C’est pourquoi je ne tiens pas à revoir les séries de ma petite jeunesse comme Les Maîtres de l’Univers, Scoubidou, Le Petit Castor. Avec mes yeux d’adulte, je ne fais qu’être déçu, ça brise la magie.

Les films, cependant, ça vieillit mieux, ça vieillit avec nous… Et avec des remakes.

On a plus le temps d’être pessimistes…

Home, documentaire de Luc Besson et Yann Arthus-BertrandHome. Maison. Notre Terre. C’est ainsi que s’appellera ce documentaire signé Luc Besson et Yann Arthus-Bertrand.

Un documentaire qui nous montre l’état actuel de notre planète. Croyant qu’il est trop tard pour convaincre les gens, ils nous montrent simplement le résultat de notre égoïste négligence.

Selon les dires de ces deux messieurs, le documentaire passera dans au moins une chaîne dans chaque pays du monde. Il sera disponible gratuitement sur Internet. Les gens pourront aller le visionner au cinéma, pour un coût moindre qu’un film normal. Il sera également disponible, pour pas cher, en DVD. Une partie des fonds sera directement réinjecté dans ce mouvement.

Pour ce projet, le photographe s’est associé avec Luc Besson. Le film est une mosaïque d’images captées à différents endroits de la planète. Yann Arthus-Bertrand veut célébrer la beauté du monde, mais également faire prendre conscience de sa fragilité. “C’est un film assez lent. Tout est vu du ciel parce que nous n’étions que des témoins. Il n’était pas question de dire aux gens quoi faire, mais de leur donner à voir les images et les faits, de laisser au spectateur le soin d’en tirer les conclusions qui s’imposent.”

Ce film sortira sur plusieurs supports le 5 juin et gratuitement. Luc Besson a donc produit un film gratuit. Le but des deux hommes était de réellement marquer le coup. “Le but pour nous, c’est qu’un maximum de monde se rassemble le 5 juin, pour pouvoir dire aux gouvernements et aux industriels : « regardez à quel point on est tous mobilisés ».”

(Source : SoirMag)

Je vous laisse avec des images de ce documentaire qui risque fort, déjà avec la musique, de nous taper sur le moral. Mais tant pis pour nous… on avait qu’à faire mieux. Comme le dit l’un des auteurs… On a plus le temps d’être pessimiste

Image de prévisualisation YouTube

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin