Archive pour avril, 2010

La curiosité cruelle, ou la cruauté curieuse

Nous avons tous déjà eu, étant enfant, une poussée de curiosité cruelle suite à laquelle nous avons fait souffrir un petit être sans défense.

Le cliché parfait que l’on voit dans les films, c’est un jeune garçon qui torture impunément une fourmi grâce à une loupe sous un gros soleil de juillet. Ou encore, dans les vieux films, il s’agissait du pauvre chien qui courait, suivi d’une ribambelle de boîtes de conserves attachée à sa queue et clinquant sur le sol, ce qui ne manquait pas de terroriser le malheureux pitou.

Moi-même, j’ai eu des excès de cruauté, un bel été alors que nous séjournions sur un terrain de camping. Nous avions attrappé un taon. Un gros taon velu, jaune et noir. Il était pas très content d’être prisonnier d’un pot Mason. Nous avons donc décidé de mettre fin (très lentement) à ses souffrances grâce à une canette de WD-40 (ce joyeux produit vaporisateur anti-corrosion dont la bouteille bleue est agrémentée d’une coquette paille rouge) qui trainait pas loin.

Le taon se débattait, il a même changé de couleur. Il est devenu tout noir. Il a voletté comme il pouvait dans son bocal, et il a fini par tomber au fond, sur le dos, les pattes rendant leur dernier soubresaut.

Aujourd’hui, je ressens encore cette espèce de cruauté curieuse (ou cette curiosité cruelle?). Il y a une bibitte qui va souffrir, se débattre, et je vais regarder avec un sourire en coin, me réjouissant d’être témoin de ça, et je ne ferai rien pour l’en empêcher.

Aujourd’hui, le pot Mason dans lequel je regarde, c’est la sphère publique.

Mon taon se nomme Jean Charest.

Et mon vaporisateur anti-corruption anti-corrosion est un produit signé Marc Bellemare.

Blogueurs, appuyez Claude Robinson

Leur conduite des affaires est basée sur la tricherie, le mensonge et la malhonnêteté. Ils n’hésitent pas à trafiquer les contrats afin d’en gonfler les coûts de production pour obtenir des subventions et modifier les pourcentages de leur participation afin de se qualifier en vertu de la convention bilatérale France-Québec.

Tels étaient les mots de Claude Auclair, juge de la cour supérieure concernant les requins (le mot est faible) de Cinar, lors de la décision de la cour.

Pour ceux qui ne le savaient pas, lorsque Claude Robinson a gagné en cour contre Cinar, la sentence envers ces derniers n’était pas exécutoire.

C’est à dire que le juge leur « suggérait » de verser 5 millions de dollars à Claude Robinson comme dédomagement. Mais ils n’avaient absolument pas à le faire. Cependant, ils pouvaient aller en appel, ce qu’ils ont fait.

Donc, après 13 ans de calvaire, Claude Robinson doit repartir de plus loin qu’à zéro, étant donné les moyens qu’il a dû investir lors de sa première saga judiciaire.

Cinar veulent le briser, le ruiner, l’achever.

Et c’est à nous, citoyens, de dénoncer ces entreprises qui son prêtes à débourser des millions pour briser la vie d’artistes indépendants qui souhaitent vivre de leurs créations.

Pour ce faire, j’ai contacté l’équipe d’Opération Claude Robinson pour leur demander la permission d’utiliser une image de leur site (j’ai la classe de le demander avant de me servir dans le fruit du travail des autres, moi) et j’ai créé cette petite vignette. J’espère qu’elle vous inspirera un peu, et que vous propagerez la « bonne nouvelle ».

Opération Claude Robinson

Vous pouvez télécharger l’image et la téléverser sur votre serveur, ou si c’est trop compliqué, vous pouvez utiliser le code suivant :

<a href="http://www.clauderobinson.org"><img title="J'appuie Claude Robinson" src="http://www.ledetracteur.com/wp-content/telechargements/2010/04/claude_robinson.jpg" alt="Opération Claude Robinson" width="219" height="155" /></a>

À partir de demain (7 avril 2010) il sera possible de faire des dons sur www.clauderobinson.org pour encourager Claude Robinson à continuer son combat contre Cinar. Vous pourrez donc faire votre B.A. de la semaine et donner un petit 20$.

Site de l’Opération Claude Robinson
Suivre Opération Claude Robinson sur Twitter
Suivre Opération Claude Robinson sur Facebook

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin