Archive pour novembre, 2010

Une atmosphère de pré-coup d’État

Il y a peut-être un semaine ou deux, j’ai entendu Denise Bombardier dire, à la radio, qu’il régnait depuis quelques temps au Québec une atmosphère de pré-coup d’État.

Et je dois vous avouer qu’elle a raison. Je le sais, parce que je vis ces moments avec une sorte d’excitation un peu malsaine. Mais je ne saurais m’en empêcher!

Pourquoi? Simplement parce que dans cette triste époque où le cynisme est roi et où l’adage « Plus ça change, plus c’est pareil » est vérifiable tous les jours, les problèmes et scandales politiques qui sévissent actuellement représentent quand même un peu de changement. Oui, tout cela est scandaleux, navrant et décourageant. Mais c’est toujours mieux que le statu quo.

Je me rappelle ce souper entre amis que nous avions organisé lorsque les partis fédéraux d’opposition songeaient à former une coalition contre le gouvernement conservateur. Ce n’était pas seulement un souper d’intérêt, c’en était un de fête!

Normalement, ces atmosphères pré-coup d’État ne se sentent qu’à des intervalles espacés. Meech, Référendum 1995, etc. À quelques années de distance. Mais cette année, tout arrive. Bastarache et Bellemare, Turcot, refus d’une commission d’enquête publique, aveux honteux de dirigeants, pétition en ligne qui claque des records…

J’ai faim. J’en veux plus. Pour ceux qui se plaignent que le Québec stagne, le Québec est maintenant en mouvement. Pour le meilleur et pour le pire. Mais ça bouge.

Fêtons!

Entrevue sur Urbania

En début de semaine, les gens d’Urbania ont eu la gentillesse de me faire parvenir un questionnaire qui, une fois rempli, apparaîtrait dans leur section « Entrevue ». C’est avec plaisir que je vous annonce que je viens de passer à la postérité. Hé hé!

Fiancée est particulièrement fière de cettre entrevue. Je me relis et je suis assez content de mes réponses.

Bonne lecture

Entrevue sur Urbania

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin