La convergence du rien

Chaque fois que j’entrevois la une du Journal de Montréal, j’ai l’impression que Québécor essaie de faire ressembler ça à une émission de télé-réalité. Et chaque fois que j’entrevois une émission de télé-réalité ou un jeu télévisé à TVA, j’ai l’impression que Québécor essaie de faire passer ça pour un article de fait divers.

Comme si on voulait, dans les deux cas, faire une histoire avec rien. Dans les journaux, on met des faits inusités qu’on tourne en histoire, et dans les jeux télévisés, on prend les histoires des concurrents et on tente de les rendre inusités.

Si les Rémillards sont experts en conteneurs à déchets, il faut admettre que Péladeau est très fort en recyclage. Il réussit à faire de la matière avec du vide. La convergence du vide pour créer du tangible, n’est-ce pas là une extraordinaire puissance à détenir?

Le VidePatrick Sénécalavait raison.

Catégories : Actualité, Médias

Étiquettes : Faire de l'argent avec rien, La convergence, , , Pierre-Karl Péladeau, , Recycler le vide,

5 réponses to “La convergence du rien”

  1. le TViste  on novembre 18th, 2009

    Oui et en parallèle à ce phénomène, avec la qualité des émissions à TQS, je dirais que l’on voit apparaître une convergence des déchets.

  2. Le Détracteur Constructif  on novembre 19th, 2009

    @Le TViste : Oui si l’on veut… ahah. TVA fait des émission avec rien, et TQS, avec les déchets des chaines étrangères.

  3. DarK Rémi oF DooM  on novembre 19th, 2009

    Qu’est-ce que TQS? Faites-vous référence à V? HA HA! Voilà une autre bonne raison pour moi d’éviter les médias. Péladeau est un alchimiste.

  4. Le Détracteur Constructif  on novembre 19th, 2009

    Dark : Ouais on s’est fait eu! hahah un alchimiste. Excellent.

  5. Accent Grave  on novembre 21st, 2009

    J’aime bien ette expression: la convergence du vide, quoi que le vide, c’est moins pire que le JdM, TVA ou V.

    Accent Grave


écrire une réponse