Divagations diaboliques impliquant un carcajou



LE carcajouPrière de ne rien prendre au sérieux. Il fait beau et j’ai envie de m’amuser…

Nous avons récemment appris, grâce à un ami qui a longtemps habité au Saguenay (connu sous le nom de DarK Remi oF DooM), que le zoo de St-Félicien aurait en captivité deux carcajous. Je pense que nous avons pleuré de joie à cette annonce.

Ce matin, j’ai raconté tout cela à un ami (connu sous le nom de, et qui se prend pour Jésus) sur MSN. C’est alors qu’un plan diabolique a commencé à germer dans ma tête.

D’abord, il faudrait adopter un carcajou. Évidemment, inutile de demander la permission. Il s’agirait plutôt d’assommer deux gardiens du zoo, de les délester de leurs costumes et de séduisemment (je sais que ça ne se dit pas) les enfiler afin de passer inaperçus. Le reste est un jeu d’enfant (je dirais, genre, la marelle). On chloroforme le carcajou, on le balance dans un sac de hockey, et on l’enfonce dans le fond du coffre de la voiture.

Une fois de retour à Montréal, évidemment, il faudra s’arranger pour lui calmer les ardeurs, car il ne sera pas très très content. On pourrait donc simplement le laisser en liberté dans un parc pour enfants afin qu’il dévore les représentants de la marmaille qui se réfugient dans les balançoires ou encore au haut des glissoires… Ce n’est pas tellement choquant, je vous assure, les adéquistes font pareil, et personne ne s’en offusque.

Il faut bien qu’il se dégourdisse, que diable!

Mon ami Jésus, responsable de notre admiration pour les carcajous, en hériterait une fin de semaine sur deux.

Mais c’est en équipe que l’on pourrait passer à la vraie action. Ça ressemblerait certainement à quelque chose comme “le lâcher dans Westmount à l’heure de pointe”. À la suggestion de Jésus, nous pourrions lui raser 101 sur le dos.

Et moi ça m’émeut d’imaginer les médias qui se battraient entre eux pour m’avoir en entrevue.

Journaliste : Monsieur Détracteur, pourquoi avez vous lâché ce carcajou dans Westmount en pleine heure de pointe?

Le Détracteur : Pour la cause…

Franchement, j’ai l’impression de rêver tout haut :D

Bon assez divagué, je retourne au boulot, mon heure de diner est terminée! Et je dois être assez bien référencé dans Google pour le mot “carcajou” maintenant :)




Catégories : Humour, Tiroir à cochonneries

Étiquettes : ,

écrire une réponse