L’histoire finira par démontrer que « prêtrise » est synonyme de « pédophilie »

On dit souvent qu’on ne doit pas mettre tous les oeufs dans le même panier. On dit que généraliser est toujours une erreur.

Qu’en est-il lorsque les victimes de ces généralisations finissent par donner raison aux méchants généralisateurs?

J’ai lu il y a quelques moments que l’église catholique aurait protégé des prêtres pédophiles en Irlande. Est-on surpris? Est-ce une nouvelle choc? Pourquoi, moi, ne suis-je pas surpris? Pourquoi ai-je tendence à croire qu’il en est ainsi dans tous les pays?

On dira sans doute que les pédophiles parmis les prêtres sont une exception. Plus l’histoire avance, plus j’ai l’impression que les prêtres qui ne sont pas pédophiles sont maintenant l’exception qui confirme la règle.

Et ça, voyez-vous, ça me lève le coeur…

- Quand je serai grand je veux être prêtre. - C'est étrance, je suis grand, et je veux un jeune garçon.

- Quand je serai grand je veux être prêtre. - C'est étrange, je suis grand, et je veux un jeune garçon.

La foi aveugle... "Les prêtres pédophiles? C'est seulement un problème en Amérique..."

Catégories : Actualité, Histoire

Étiquettes : pédophilie, , synonymes

6 réponses to “L’histoire finira par démontrer que « prêtrise » est synonyme de « pédophilie »”

  1. DarK Rémi oF DooM  on novembre 27th, 2009

    Dans le contexte actuel, je crois simplement que l’Église désire protéger son image coute que coute, le tout indépendamment des victimes d’actes condamnables. Il est quand même intéressant de voir que cette organisation fait le contraire de la plupart: Tandis que la plupart des regroupements se dissocient des pommes pourries et de leurs gestes, l’Église les encadre et les défend en espérant protéger la globalité.

    La pédophilie est certes un problème que l’on associe aux prêtres de la religion catholique mais je crois que c’est sa forte médiatisation qui donne une si grande impression de problématique généralisée et, indépendamment de ce fléau, l’Église est tout simplement dépassée par la société qu’elle tente de ralentir et s’expose volontairement à un déclin croissant.

  2. Le Détracteur Constructif  on novembre 28th, 2009

    J’adore ton commentaire, Rémi, et je n’ai rien à y ajouter. Ton point de vue est excellent.

  3. Accent Grave  on novembre 29th, 2009

    Tous des pédophiles? Je ne dirais pas ça mais ce que j’affirme sans hésitation: ce sont des hommes dont la sexualité est défaillante pour la grande majorité. S’abtenir de sexe pour un homme dans la force de l’âge est soit un mensonge soit la preuve d’un désordre.

    Les homosexuels s’y retourvent donc en plus grand nombre (cela n’est pas une maladie mais ce n’est pas une abstinence sexuelle non plus) que dans la société en général tout comme la pédophilie, qui elle est un désordre grave.

    Les églises! Que d’hyppocrisies, que de mensonges. Mais le monde a besoin d’amis imaginaires, alors ils existeront toujours!

    Accent Grave

  4. Le Détracteur Constructif  on novembre 30th, 2009

    @Accent Grave: C’est un peu ce que j’essaie de dire. Si on pouvait les faire voir un sexologue, on se rendrait compte qu’une majorité de prêtres ont sans doute une déviance sexuelle quelleconque. Ça deviendrait une majorité, et ce ne serait plus l’exception. Aha, « amis imaginaire », j’aime bien l’idée.

  5. Garamond  on décembre 2nd, 2009

    Toute généralisation est dangereuse, même celle-ci….
    Un comédien agresse une enfant ? donc tous les comédiens seraient pédophiles …
    Faut pas sauter trop vite aux conclusions…

  6. bubul01  on décembre 10th, 2009

    Malheureusement, l’auteur de l’article à raison sur le fond, la religion à été crée justement pour protéger les parents criminels ici représentés par les prêtres, qui reproduisent ce qu’ils ont eux mêmes subis avec l’appui de l’église et du fameux « pardon »:

    http://maltraitances.blogspot.com/2008/08/le-pardon.html

    http://alice-miller.com/index_fr.php


écrire une réponse