Archives d'étiquettes : américains

Des fachos, les Américains?

Rien que pour réchauffer l’atmosphère, un petit lien contenant une animation Flash.

Selon un spécialiste de la chose, ça prend 14 caractéristique pour qu’un gouvernement soit défini comme fasciste. Voyez où se retrouve le gouvernement américain.

http://www.bushflash.com/14.html

*EDIT* Comme me l’a proposé Renart L’Éveillé, voici une liste des 14 caractéristiques d’un gouvernement fasciste, avec une courte explication.

14 caractéristiques d’un régime fasciste

  1. Nationalisme puissant et continu
    Les régimes fascistes ont tendance à sans cesse utiliser des slogans, des devises, des symboles. Les drapeaux et symboles sont partout, sur les vêtements et les affichages publiques.
  2. Mépris de la reconnaissance des droits de l’homme
    Par peur de l’ennemi et par besoin de sécurité, les gens dans les régimes faschistes sont persuadés que les droits de l’homme peuvent être à l’occasion ignorés en cas de besoin. La population fait comme si rien n’était, et va parfois jusqu’à approuver la torture, les exécutions sommaires, les assassinats, les incarcérations qui s’éternisent, etc.
  3. L’identification des ennemies/bouc-émissaires comme cause unificatrice
    Le peuple est rallié dans une frénésie patriotique dans le besoin d’éliminer ce qui est perçu comme une menace commune, ou un ennemi commun: minorités raciales, ethniques ou religieuses, progressistes, communistes, socialistes, terroristes, etc.
  4. Suprémacie de l’armée
    Même lorsqu’il y existe des problèmes sociaux généralisés, l’armée reçoit des subventions disproportionnés, et le reste est négligé. Les soldats et militaires deviennent des icônes admirables.
  5. Sexisme généralisé
    Les gouvernements de nations fascistes ont tendance à être dominés par les mâles. Sous les régimes fascistes, les rôles des différents sexes sont plus rigides. L’opposition à l’avortement est élevée, tout comme l’homophobie et les lois anti-gays.
  6. Contrôle des médias de masse
    Parfois, les médias sont contrôlés directement par le gouvernement, mais dans d’autres cas, ils le sont indirectement, via les représentants des médias ou des exécutifs. La censure, spécialement en temps de guerre, est chose commune.
  7. Obsession pour la sécurité nationale
    La peur est utilisée comme un instrument pour contrôler la population.
  8. La religion et le gouvernement sont entremêlés
    Les gouvernements de nations fascistes ont tendance à utiliser la religion la plus commune dans la nation pour manipuler l’opinion publique. Les rhétoriques et terminologies religieuses sont souvent utilisés par les dirigeants, même lorsque les chefs des ordres religieux sont diamétralement opposés aux actions et idéaux du gouvernement.
  9. Le pouvoir corporatif est protégé
    Les membres de l’aristocratie industrielle et des affaires d’une nation fasciste sont souvent ceux qui mettent au pouvoir le gouvernement, créant ainsi une relation business/gouvernement.
  10. Le pouvoir de la main d’œuvre est supprimé
    Puisque le pouvoir organisationnel de la main d’œuvre est la seule véritable menace pour un gouvernement fasciste, les syndicats sont soit complètement éliminés, ou grandement supprimés.
  11. Mépris des intellectuels et de l’art
    Les nations fascistes ont tendance à promouvoir et tolérer les hostilités envers les hautes études. Il n’est pas rare pour un éminent professeur d’être censuré ou même arrêté. L’expression dans les arts est ouvertement attaquée, et le gouvernement refuse parfois simplement de subventionner l’art et la culture.
  12. Obsession pour le crime et le châtiment
    Sous les régimes fascistes, la police reçoit presque le pouvoir illimité pour faire appliquer la loi. Le peuple va parfois jusqu’à tolérer les abus policiers, ou même sacrifier les libertés civiles au nom du patriotisme.
  13. Copinage et corruption généralisées
    Les régimes fascistes sont presque toujours gouvernés par un groupe d’amis et d’associés qui se donnent entre eux des positions gouvernementales, et utilisent le pouvoir pour se protéger entre eux. Il n’est pas rare de que les dirigeants s’approprient ou volent les ressources nationales, voir même les trésors nationaux.
  14. Élections frauduleuses
    Parfois, les élections sont un véritable coup monté. D’autres fois, les élections sont manipulées par des campagnes de salissage des candidats opposés, quand ce n’est pas leur assassinat. Des lois sont parfois utilisées pour contrôler le nombre de votes ou les cartes électorales. Les médias sont manipulés.

Meurtre d’une fillette de 11 ans. L’arme du crime? La prière.

Laissez-moi enfiler mon costume de Contracteur Destructif.

Voilà, merci.

Là je viens de vociférer une longue série de gros mots pas très gentils alors que je lisais un article sur Cyberpresse. Je suis enragé, restez loin de moi.

Au Wisconsin, une fillette de 11 ans a de drôle de symptômes. On dirait qu’elle a une mauvaise grippe. Quelques jours après, elle a de la difficulté à respirer, ses jambes sont décharnées et bleues.

Que font les parents? Plutôt de l’emmener d’urgence à l’hôpital, ils restent à son chevet, et ils prient. Ils prient toute la nuit. Le lendemain, elle ne peut plus boire d’eau, et ne peut même pas rester assise toute seule. Un ami tente de les inciter à la faire voir par un médecin au plus vite.

La réaction des parents?

Neni neni, point besoin des autorités médicales. Nous sommes convaincu qu’il s’agit d’une attaque spirituelle, et seule la prière peut la débarrasser de ce mal.

Résultat? La fillette est décédée.

«C’EST CRIMINEL», m’écriai-je tout fort. En effet, c’est criminel. Et pour une fois, les autorités américains ont visé juste. Car les parents ne sont pas accusés de négligence criminelle, mais bien de meurtre au second degré «pour avoir traité leur fille par la prière plutôt que la médecine». Le problème, c’est que la droite conservatrice n’est pas d’accord, et la famille reçoit beaucoup, beaucoup d’appuis. Même qu’on essaiera de les faire acquitter sous l’excuse de la «liberté de religion».

Mais la justice ne va pas assez loin. Ces parents ont bel et bien prouvé qu’ils étaient dangereux si jamais la santé de leur enfant se détériore. C’est peut-être extrême, mais je ne crois absolument pas qu’ils soient apte à élever des enfants. Ces individus ont encore deux enfants à charge, et c’est irresponsable de leur en laisser la garde.

Une autre belle preuve d’un lavage de cerveau de la droite religieuse. Remarquez, on dirait bien qu’ils s’occupent eux même de la sélection naturelle, ils se laissent mourir l’un l’autre. Sauf que la petite avait 11 ans, et ses parents n’avaient aucun droit de décider pour elle que la prière était plus appropriée que la médecine pour régler cette maladie. Je peux certainement reconnaitre que des gens commettent des actes de négligence criminelle pouvait causer la mort, mais ici, je suis intimement convaincu qu’il ne s’agit pas de simple négligence. Ils savaient ce qu’ils faisaient, avec une conviction profonde. Un choix inconscient, sans doute, mais un choix qui a mené à la mort.

Ils iront prier en prison. Je crains pour les deux enfants qui reste.

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin