juin 14 2008


Le Détracteur Constructif

L’incroyable histoire de Christian le Lion, pour tous les amoureux des animaux

Publié à 5:49 sous la catégorie Divers, Tiroir à cochonneries, Tranche de vie

Ce billet est long, mais ça en vaut le détour, je vous en fait la promesse.

Je dois d’abord vous informer que ce billet n’existerait pas sans l’ami Montréalais Felquiste, qui a publié un petit vidéo YouTube qui m’a très profondément touché. Tellement que j’ai fait un recherche sur cette histoire, et que c’est ici que je vais vous raconter ça, car je crois que c’est vraiment digne d’intérêt, et que de toute façon ça mérite d’être lu par tout le monde. Et c’est également le moyen de donner un bon coup de pelle au visage de ceux qui croient encore, comme des imbéciles, que les animaux n’ont pas de sentiments, et qui en profitent pour les abandonner dans leur ancien appartement lorsqu’ils déménagent. Si vous vous reconnaissez là-dedans, vous me faites vomir.

Christian le Lion

Cela se passe dans les années 60, alors que deux amis se présentent dans une boutique d’animaux exotiques. Ils aperçoivent un lionceau enfermé dans une cage, et sont complètement outrés de le voir prisonnier d’un espace si restreint. Ils décident donc de l’acheter au propriétaire de la boutique, qui était de toute façon très heureux de s’en débarrasser.

Pendant un an, les deux amis gardent et élèvent le lionceau. Ils devaient avoir un conception très comique de l’histoire religieuse, car ils l’ont appelé Christian, (donc chrétien, en anglais) comme les chrétiens qui étaient jetés aux lions il y a 2000 ans. Christian habitait dans leur boutique, où il avait une grande litière et où il mangeait 4 repas par jour, 2 repas solides, 2 repas liquides.

Les passants étaient souvent impressionnés de voir un lionceau dans une boutique, mais dans les années 60, ce n’étais pas quelque chose de si spécial. De plus, il semblerait que Christian avait un drôle de sens de l’humour, car lorsqu’il voyait que des passants regardaient à travers la vitrine, il figeait pour les convaincre qu’il n’était qu’une peluche, puis après quelques temps, tournait lentement la tête pour faire paniquer ces pauvres piétons.

À mesure qu’il grandissait, il devenait plus lourd, et plus grand, et en venait même à faire des câlins à ses maîtres, en se levant sur ses pattes de derrière et en appuyant celles de devant sur leurs épaules.

Christian fait un câlin à l’un de ses maîtres

Un an après avoir été acheté, Christian commence à être très gros, grand et lourd. Pesant à peine 30lbs lors de son acquisition, il en pèse maintenant plus de 150, et il prend de la place. Ses maîtres commencent à réaliser qu’ils ne pourront plus le garder très longtemps. Et si eux ne peuvent pas le garder, qui le pourra? C’est alors qu’un acteur, ayant joué récemment dans un film parlant des animaux en liberté en Afrique, vient par hasard visiter leur boutique. Impressionné par le lion, il promet à ses maîtres d’essayer de les mettre en contact avec l’homme qui était conseiller lors du tournage de son récent film, et qui s’occupait de réintégrer les bêtes dans la nature.

Christian retourne en Afrique

Les maîtres réussissent à rencontrer cet homme qui accepte de les recevoir. Lorsque Christian arrive au Kenya, il n’aime visiblement pas l’atmosphère. Trop chaud, trop poussiéreux. Le lion a une fourrure bien plus épaisse que la normale, étant donné le climat d’Angleterre. De plus, il est enfermé dans le coffre d’une camionnette, entouré d’un grillage, et couché sur un tapis de paille, lui qui est habitué au siège arrière moelleux des voitures anglaises. Au cours du voyage vers la réserve, les maîtres demandent d’arrêter, car Christian doit faire ses besoins. Le gardien d’animaux refuse : s’il se sauve, nous le retrouveront jamais, et il se fera tuer très rapidement. Ils insistent et finissent par gagner leur point.

Le lion sort, fait ses besoins. Le gardien est très nerveux. L’un des maîtres fait “Allez hop, en voiture”, et le lion saute dans le coffre de la camionnette. Impressionné, le gardien accepte donc de réintégrer le lion à la faune locale. Comme une telle opération était couteuse, les Londoniens avaient eu l’idée de tourner un documentaire de la réinsertion sociale du lion à son habitat naturel, pour lequel ils eurent des subventions.

Le gardien a déjà un ami lion, appelé Boy, qui était domestiqué mais qui est redevenu sauvage et membre d’une troupe de lions. Mais Boy revient parfois voir son vieil ami. C’est avec Boy que Christian apprendra les rudiments de la nature sauvage africaine. À leur première rencontre, Christian ignore les règles félines, qui consistent à respecter le lion le plus vieux et le plus fort. Bien qu’ils soient séparés par un grillage de métal, Boy réussi à le plaquer au sol d’un coup de tête. Christian comprend rapidement le principe.

Après plusieurs essais, ils finissent par se côtoyer sans clôture. Christian apprend à connaître la faune locale, spécialement en essayant de jouer avec un rhinocéros qui l’a rapidement retourné dans les airs. Boy, découragé, est allé le chercher en lui lançant un regard dont le message devait approximativement être “L’été va être long…”

Finalement, Christian s’intègre au troupeau de lion local, et ses maîtres repartent à Londres…

Les retrouvailles

Plus d’un an plus tard, les deux Anglais doivent aller en Afrique et veulent en profiter pour prendre des nouvelles de Christian auprès du gardien de la réserve. “Je ne l’ai pas vu depuis près de 9 mois. Il y est très peu probable que vous le revoyez. De plus, il n’y a aucune chance qu’il vous reconnaisse, maintenant qu’il est de retour dans son habitat naturel”. Ils insistent quand même pour aller le rencontrer, juste au cas.

Lorsqu’ils arrivèrent sur la réserve, le gardien les attendait. Lui qui était reconnu pour comprendre les lions, et communiquer ses sentiments avec eux, il avait une bonne nouvelle pour les ancien maîtres. “Christian est sur le rocher là-bas. Il est revenu hier. Mais je vous averti, il est avec ses lionnes, et il ne vous reconnaitra pas. Ça peut être dangereux”.

Mais cela n’importe peu aux Londoniens, qui ne veulent que le voir, maintenant qu’il est devenu adulte.

À leur stupéfaction, le lion descendit du rocher, et s’arrêta en les regardant intensément. Ils prirent une chance, et l’appelèrent…

Le lion fit quelques pas… et tout à coup…

Réunion…

Sincèrement, avez-vous déjà pu lire autant de joie dans le visage d’un animal? Et aussi dans celui de deux humains? Ce vidéo, je l’ai regardé au moins une 20aine de fois. Et chaque fois, je suis bouleversé, troublé, voir pantelant. Mais je comprends. J’ai perdu un chat qui m’était très fidèle et dévoué. Il me parlait, il dormait avec moi. Mais il a eu une tumeur, et nous avons du le faire euthanasier.

Mes lions à moi

Ce vidéo me rend émotif.

Aujourd’hui, j’ai deux beaux chats. Un gros Norvégien des Forêts (Norsk Skogskatt) polydactile (il a 6 doigts). Il est dodu, a une grosse fourrure. Naïf, affectueux, il nous parle et est toujours prêt à nous “aider” dans toutes nos tâches. C’est un chat-chien: il est le meilleur ami de l’homme, il nous accompagne partout sans nécessairement agir en bébé qu’on doit toujours prendre. Il adore regarder par la porte patio.

J’ai aussi un petit Abyssin agile, nerveux et curieux qui saute sur l’autre chat partout et n’aime pas se faire prendre par ses maîtres. Il est gourmand et ne pleure que lorsqu’il veut manger. Il est égoïste et méprisant, mais à la fois si attachant. Il aime jouer des tours et il dort toujours sur les dossiers des divans. C’est le “petit maudit tannant” des deux.

Je vous aime, mes deux bandits. Je ne pourrai jamais me défaire de vous.

Un billet signé Le détracteur Constructif

45 commentaires

45 commentaires pour “L’incroyable histoire de Christian le Lion, pour tous les amoureux des animaux”

  1. Alexle 14 juin 2008 à 6:40 1

    @u Détracteur> Bon, ça y est, en regardant la deuxième vidéo (les retrouvailles), j’ai braillé comme - excusez l’expression, mais je ne l’utilise pas de manière péjorative - une grosse “moumoune”. Ma chatte ressemble beaucoup à ton deuxième chat, le tannant. Ça me fait penser à mon gros Willy, ton gros chat norvégien, qui est mort il y a une couple d’années et d’une manière vraiment pas cool. Lui aussi était presque chat-chien (d’ailleurs, quelques années plus tard, on avait un chiot et le chat adorait jouer avec… c’est quand le chien a grandi que le chat a trouvé moins drôle car il avait plus l’avantage de la taille ), on l’avait recueilli dans le quartier de mes grands-parents maternels… abandonné. Mon dieu qu’on les aime nos animaux !

  2. vegekatle 14 juin 2008 à 9:02 2

    Awwwww !!!! Merci pour ce beau billet !

  3. bleuecobaltle 14 juin 2008 à 10:38 3

    J’ai jamais vu une histoire aussi belle.. Merci beaucoup pour ce moment de pur bonheur..

    p.s. dis-donc, est-ce que tes chats te font la lecture de Harry Potter le soir avant de t’endormir?

  4. […] Comme le dit si bien mon titre, ben rare que je plogue.  Sauf dans ce cas-ci : vous devez aller lire cette touchante histoire, surtout si vous êtes en SPM ou si vous avez une écoeurantite aiguë des party de famille..  […]

  5. Le Détracteur Constructifle 15 juin 2008 à 9:45 5

    @Alex: Moi aussi je n’ai pas pu m’en empêcher. Too bad pour ma réputation de métalleux. Ça sera pas crédible la prochaine fois que j’enfilerai mon costume de Contracteur Destructif. On aime SI nos animaux hein!

    @Vegekat: Je le referais 6 fois si c’était nécessaire!

    @Bleuecobalt: De rien. Nan ils ne sont pas tellement au courant que ça se lit ces trucs pleins de pages que je laisse traîner partout

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  6. Catherinele 15 juin 2008 à 10:43 6

    Vraiment une magnifique histoire… Ça laisse sans mot!

  7. Le Détracteur Constructifle 16 juin 2008 à 9:51 7

    @Catherine: Bienvenue ici! Oui, comme vous dites

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  8. Mon P'tit Moile 16 juin 2008 à 10:46 8

    Superbe billet! Quel ôde aux animaux que tu as fait là!

    Moi aussi, j’ai deux gros minets, qui s’aiment et m’aiment comme je les aime. Je ne peux me passer d’eux, ils sont comme ma famille.

    Parfois, on a l’air fou d’aimer des animaux autant, mais comment ne pas les aimer, quand tout ce qu’eux font, c’est justement, d’aimer.

    Merci, tu te mérites le prix de mon premier sourire bloguesque du matin!

  9. Le Détracteur Constructifle 16 juin 2008 à 11:51 9

    @Mon P’tit Moi: Aww c’est donc bien gentil!

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  10. […] serait peut-être jamais adressé la parole et pourtant, sur la blogosphère, on se jase et on est tous les deux émus d’une superbe histoire d’un lion (histoire que je vous invite à lire d’ailleurs, superbe article). Câline, on se met même à […]

  11. Mon P'tit Moile 16 juin 2008 à 2:00 11

    C’est sincère!

  12. Lisale 16 juin 2008 à 2:44 12

    Quelle belle histoire sur l’affection entre animaux et humains. Ce lion est encore plus affectueux que ma chatte! On dit souvent que certains animaux n’ont pas de mémoire… ce lion là a la mémoire du coeur.

  13. Mandolinele 17 juin 2008 à 12:07 13

    Tout émouvant ce tit vidéo! Wawwwww! beau toutou d’amour! Et la joie des maitres de se faire reconnaitre! Un petit bijou

  14. Renart L'éveilléle 17 juin 2008 à 1:59 14

    T’as réussi à me faire venir des larmes!

    T’aurais plutôt dû appeler ton billet : L’incroyable histoire de Christian le Lion, pour tous les amoureux de la vie! puisque c’est magique!

    Je vais peut-être être casseux de party, mais ça me ramène en tête la connerie religieuse, et l’âme que nous aurions et les animaux pas, selles de boeufs!

  15. Le Détracteur Constructifle 17 juin 2008 à 12:27 15

    @Lisa: Ahhh les chats

    @Mandoline: Je ne peut me passer de cette vidéo!

    @Renart: L’humain s’aime trop… cette video est l’exception qui confirme la règle.

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  16. Coyotele 17 juin 2008 à 1:10 16

    J’avais vu la vidéo il ya quelques jours, mais sans en connaître le contexte.
    Déjà, c’était bouleversant, mais en apprenant l’histoire !!

  17. Le Détracteur Constructifle 17 juin 2008 à 1:36 17

    @Coyota: Ça ajoute de l’émotion, l’histoire!

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  18. K2CrO4le 17 juin 2008 à 6:07 18

    Dans la même veine, sauf que ce lion est PAS MAL plus gros : http://www.snotr.com/video/418

  19. […] me fait penser, assez en diagonal, à une histoire relatée par l’ami Le Détracteur Constructif, au sujet d’un lionceau apprivoisé et qu’on retourne dans la nature. Allez lire ça, […]

  20. Le Détracteur Constructifle 18 juin 2008 à 9:57 20

    @K2Cr04: Ouiii il est si gros! Et si lion!

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  21. Rémile 20 juin 2008 à 5:44 21

    C’est un renard qui m’a envoyé sur ton billet de lion que je trouve magnifique.
    Du coup je vais fouiner plus longuement ton blog.

  22. Le Détracteur Constructifle 20 juin 2008 à 11:46 22

    @Rémi: Merci de passer ici! En effet, c’est une magnifique histoire. J’espère pouvoir garder ton attention grâce à mes autres billets

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  23. Rickle 23 juin 2008 à 10:46 23

    J’arrive en retard détracteur… J’viens de voir le lien que t’avais laissé sur mon blogue.

    Je voulais moi-même faire une recherche sur cette histoire mais je n’en ai pas eu le temps.

    Merci pour ce billet !

  24. Le Détracteur Constructifle 23 juin 2008 à 12:55 24

    @Rick: Au plaisir mon pote!

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  25. […] me fait penser, assez en diagonal, à une histoire relatée par l’ami Le Détracteur Constructif, au sujet d’un lionceau apprivoisé et qu’on retourne dans la nature. Allez lire ça, pleurez […]

  26. Pur bonheurle 29 juin 2008 à 2:02 26

    J’ai été très émue car j’ai passé l’hiver à rescaper un chiot naissant de ma chienne qui a tué tous les autres. J’ai dû les séparer et je me suis occupé du chiot comme de mon bébé. Six biberons par jour(même la nuit) durant 6 semaines. Inutile de vous dire combien nous sommes attachés l’un à l’autre. Il me considère comme sa maman et m’aime d’un amour inconditionnel. Alors j’imagine que si la même chose nous arriverait, les retrouvailles seraient aussi intenses. SAuf que moi , je suis incapable de m’en séparer. Il a maintenant 5 mois et il devient un superbe Berger Allemand.

  27. Le Détracteur Constructifle 30 juin 2008 à 10:17 27

    @Pur Bonheur: Mais c’est donc bien touchant ça! Pauve p’tit p’tit! Une chance que tu étais là! Ne t’en sépare pas

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  28. […] déjà démontré mon affection animale en versant une larme devant l’émouvant article de Christian le lion du Détracteur Constructif (et wow ! je réussis à “ploguer” le même article deux fois en moins d’un […]

  29. cricrile 02 juil 2008 à 1:19 29

    Quelle belle histoire émouvante !! Et dire qu’ils y en a qui prétendent que les animaux n’ont pas d’âmes….
    J’ai aussi un gros chat qui est chat-chien, il y a vraiment quelque chose de spécial dans les félins !

  30. Le Détracteur Constructifle 02 juil 2008 à 1:23 30

    @Cricri: Émouvant ce n’est pas le mot! Les chat-chiens, c’est tellement attachant….

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  31. Ninale 13 juil 2008 à 4:11 31

    Bonjour,

    Je vous remercie de votre petit mot sur la vidéo “retrouvailles” que j’ai publiée chez Dailymotion.
    Je viens de lire l’entièreté de l’histoire de Christian qui semblerait être une lionne. Je la trouve extraordinaire, et vous avez raison de maudire ceux qui croient que les animaux n’ont pas de sentiments. Je vous invite à une petite visite dans mon blog où vous découvrirez beaucoup de choses. Quoi qu’il en soit, je vous remercie de vos recherches et de nous faire partager le curieux destin de l’un des félins le plus mystérieux et le plus beau pour moi. Je les adore! J’ai mis votre site dans mes favoris. Je vais le recommander à des amis(es).
    Bien amicalement,

    Nina

  32. Le Détracteur Constructifle 14 juil 2008 à 9:02 32

    @Nina: Tout le plaisir est pour moi! Ça en vaut le détour je crois. Quel est l’adresse de votre blogue?

    Merci d’être passée!

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  33. murieldaignaultle 16 juil 2008 à 9:27 33

    merci a vous pour cette belle histoire oui cela m’a fait pleuré le bonheur de ces deux hommes avec cette magnifique retrouvaille.si les humains pouvaient autant et se reconnaitre. vous avez deux magnifiques chats celui qui est tigré j’en avais un exactement comme celui -la.je suis une amoureuse des animaux merci encore pour ce beau diapo . mu

  34. Ninale 18 juil 2008 à 7:52 34

    Bonsoir,

    C’est en revenant lire l’histoire de Christian que je me suis aperçue de votre petit mot de remerciement.

    Voici l’adresse de mon blog: http://casanina.vip-blog.com/

    Vous êtes le bienvenu,
    Nina

  35. Gorgole 21 juil 2008 à 1:20 35

    Cette histoire est vraiment enorme et comme tu dis j’espère que ça clouera le bec à ceux qui pensent qu’ils n’ont pas d’émotion et qu’ils peuvent les traiter comme de la m*rde sans avoir mauvaise conscience.

    L’attitude du lion qui s’arrète puis qui commence à courrir vers ses maitres ça m’a fait penser à un petit enfant. On voit bien qu’il est content de les revoir, pareil pour les deux mecs à qui, franchement, je tire mon chapeau.

    PS: On dirait vraiment un gros chat ce lion.

  36. Zable 27 juil 2008 à 6:23 36

    Mon Dieu, à chaque fois que je regarde ces retrouvailles, je braille comme une vache.

  37. Anaïsle 28 juil 2008 à 11:33 37

    Bonjours! comme toi j’ai vu une video des “retrouvailles” de christian et de ses anciens maitre après avoir pleurée à chaude larme pendant plus d’une demi heure à me la repasser j’ai fais des recherche pour en savoir plus sur cette magnifique histoire et j’ai trouvé ton article!
    merci! vraiment merci du fond du cœur!
    Cette histoire est magnifique! j’en pleur encore, je ressemble à rien mais mon dieu je pourrais repasser les video une centaine de fois!

    Je pense à mon chien que je vais quitter pdt un an et j’ai la hantise qu’elle m’oublie!

    Cette video est pleine d’espoir et ça donne une claque à ces c*nn*rd de soi-disant philosophe qui considèrent les animaux comme des machines dénué de pensée et de sentiments!

    du fond du coeur merci et cette histoire est incroyable! J’aurais aimer dire tellement de chose aux dresseurs mais j’imagine qu’il est difficile de les contactée et que de toute manière je ne serais qu’un énième message de félicitation envers eux!

  38. Le Détracteur Constructifle 28 juil 2008 à 12:26 38

    @Anaïs: Merci! Je ne pense pas que ton chien va t’oublier… Pour le reste, ça me fait plaisir, autant de plaisir que j’en ai eu à écrire tout ça…

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  39. Carolele 02 août 2008 à 1:25 39

    Merci mille fois ! Je ne connaissais pas cette belle histoire,c’est mon fils qui vient de me l’apprendre.J’adore les animaux et particulièrement les félins.J’ai 5 chats ,que j’adore .Je me repasse cette belle histoire sans cesse,merci encore.
    J’ai toujours été convaincue de la sensibilité des animaux.Quand j’ai eu vingt ans,
    j’aurais voulu recevoir un lionceau,mais c’était un rêve impossible……alors voir çà
    c’est une immensité de bonheur !!!!!!!
    Carole

  40. jhonle 24 août 2008 à 10:45 40

    hello!

    Super article! vive le quebec et vive la France!

    et vive nos animaux domestique et sauvage!

    Miaou!
    (mon chat, qui es comme un fils pour moi vous salue!)

  41. Pandorele 02 sept 2008 à 1:50 41

    Vraiment cool cette histoire, j’adore les chats, j’ai une chatte de 8 ans et c’est ma fille, je suis difficilement emotive mais la wow la larme a l’oeil.

    bonne journee!

  42. Louannele 04 sept 2008 à 5:01 42

    Merveilleuse histoire d’amour qui montre, une fois de plus, que les animaux sont plus fidèles que les humains…

    J’ai toujours eu des chats et des chiens et nous formons tous une famille unie et heureuse.

    Christian a eu beaucoup de chance d’avoir rencontré ses deux amis car beaucoup de lionceaux n’ont pas cette chance hélas…

    Merci encore pour ces vidéos et cette histoire d’amour si touchante.

  43. Ragele 04 sept 2008 à 10:29 43

    Oui, les animaux ont des sentiments et ils ressentent la douleur tout comme nous, c’est une histoire magnifique, malheureusement bien des animaux ont une fin atroce!
    http://www.reseaulibre.net/rage
    http://www.lesblogues.com/amimo/

  44. Daniellele 05 sept 2008 à 2:55 44

    J’adore cet histoire, merci de m’en avoir dit plus. Moi aussi j’ai eu un chat pendant 12 ans, il est mort après avoir été mordu par un pit bull, dommage parce qu’il était encore en excellente forme. Ça va bientôt faire 3 ans et il me manque encore beaucoup. Parfois j’ai l’impression qu’il est couché au pied de mon lit. Il nous faisait de grand câlin avec sa tête sur le visage comme Christian fait avec ses amis humains et ça me manque. Bon assez je vais encore pleurer.
    J’aimerais bien savoir ce qu’il est advenu de Christian. Le sais-tu ? Je n’ai pas trouvé la fin de l’histoire et je n’ai aucune idée de l’espérance de vie d’un lion.

  45. Le Détracteur Constructifle 05 sept 2008 à 9:19 45

    @Danielle: Merci d’avoir écrit. Je ne sais pas ce qui est advenu de Christian. Mais je sais cependant que cette vidéo provient d’un documentaires qui se trouve en DVD (du moins pour l’Amérique du Nord) mais je n’en connais même pas le nom… Mais cherchez et vous trouverez sans doute.

    Un commentaire du Détracteur Constructif

Rétrolien | Comments RSS

Publier un commentaire