juin 21 2008


Le Détracteur Constructif

Abandon Our Troops

Publié à 2:15 sous la catégorie Actualité, Débat de société, Politique

Récemment j’ai écrit un billet sur un complot anti-Québécois, et ça a donné un beau débat sur l’armée Canadienne et les soldats etc. Assez pour que je fasse de tout cela un billet.

Le Contracteur Destructif en moi ne pense qu’une seule chose à sujet, c’est que nous devrions retirer tous ces maudits aimants à pare-chocs de voiture qui disent «Support Our Troops» et ne vendre que des aimants qui disent «Abandon Our Troops». Je suis rarement aussi radical que cela, mais je n’en pense pas moins. Et il semble que le débat ne se passe pas seulement ici, mais également chez l’Anarcho-Pragmatiste, que je suis loin de connaître vraiment, mais qui sera sans doute d’accord avec moi sur bien des points.

Voici donc ce que j’en pense :

  • Je me considère comme quelqu’un d’intelligent. Et comme tout le monde, sans doute, ne veux pas mourir. Je me dis donc “Je n’irai pas dans l’armée“.  Personnellement, je ne comprend pas, mais vraiment pas le raisonnement qui peut pousser quelqu’un à s’enrôler alors que les chances qu’il se retrouve en terrain de combat sont existantes. Je m’imagine moi, alors que je m’aprête à commencer une aventure dangereuse, me dire “Hmm j’ai peut-être une chance de mourir. Devrais-je continuer?” NON! Et ça va tellement de soi! Et c’est pourquoi sans doute je trouve qu’il faut vraiment être inconscient, voir un peu débile, pour s’enrôler dans l’armée Canadienne.
  • Dans les années 80, c’était sans doute différent. Dans les 80, c’était quoi les chances qu’on envoie nos soldats en guerre? La paix mondiale était là, elle était plutôt stable. C’était alors peut-être le temps de “voir le monde” grâce à ce travail. Mais dans le contexte actuel, c’est pratiquement du suicide de s’enrôler. Et d’ailleurs, j’ai un cousin qui s’est RÉCEMMENT enrôlé dans l’armée canadienne. Pas vraiment pour la cause, non. Parce que lui ce qu’il voulait, c’est l’entraînement. Il trouvait ça cool lui, un entraînement sévère et disciplinaire. INCONSCIENT! Et finir entre quatre planches en Afghanistan, ça en vaut la peine, juste pour l’entraînement, peut-être? Famille ou pas, je n’arrive pas à m’imposer du respect face à ce genre de décision. Heureusement pour sa famille proche, il a décidé de laisser tomber tout cela, l’entrainement était trop difficile, et il n’a pas pu continuer. Mais je m’inquiète quand même franchement pour sa santé mentale. Et jusqu’ici, j’étais gêné de parler à qui que ce soit de cette histoire. On ne choisit pas sa famille…
  • Certains diront que ce n’est pas tout le monde qui ont tous les outils nécessaires pour faire face à la vie. Soit. Certains naissent dans des familles violentes, où les corrections physiques font loi. Certains n’ont pas de parents à eux. Mais cela n’explique en rien la décision de faire un choix de carrière qui comprend une formation dans laquelle on vous brise! On brise ta volonté, on brise ton initiative, on brise ton individualité, on brise toute envie de liberté et d’expression personnelle. Et surtout, on brise ton jugement. C’est bien connu, lorsqu’un soldat désobéit par excès de conscience ou de jugement, on le traduit devant les tribunaux. Parfois même pour trahison. C’est du joli ça! Tu as réfléchi alors que tu devais être un zombie servile et obéir au doigt et à l’oeil. Quelle honte!
  • Aussi, on parle de plus en plus de ces soldats qui reviennent, dépressif, et qui finissent pendu dans leur garage. Ou des autres, éclopés, qu’on remercie de leurs services, et qui ont toute les difficultés du monde à finir leur vie. Ce n’est pas quelque chose qu’on cache, c’est du connu. Et surotout, plusieurs fois par mois, on voit aux nouvelles “Un Xème soldat Canadien est mort en Afghanistan après avoir sauté sur une bombe artisanale”. Mais malgré tout ça, on se dit “Ça n’arrive qu’aux autres voyons“. Je compare ça un peu à tous ces idiots qui font du bateau sans gilet de sauvetage, et qui finissent dans le fond du lac. Chaque fois, aux nouvelle, le journaliste dit “… la victime ne portait pas de gilet de sauvetage”. BEN VOILÀ. On l’a assez dit que c’était dangereux! Même chose pour l’armée.
  • Le dernier point me pousse à parler de ceux et celles qui mettent la faute sur les autorités. “C’est la faute à Harper!“. Allons donc! L’armée est là, disponible, remplie de petits soldats de plomb prêts à donner leurs membres et leur vie pour des considérations économiques! Pourquoi s’empêcherait-il de l’utiliser lui là? C’est lui le chef! (D’ailleurs vous n’aviez qu’à ne pas voter pour lui!) Bien sur que je suis contre la décision de Harper. Mais raisonner Harper n’est pas la solution la plus efficace. Une solution efficace serait : pas d’armée? … ben, pas d’armée! S’il n’y a pas d’armée, on ne peut pas l’envoyer en Afghanistan. Fin du problème! Mais tant qu’il y aura des cocos pour s’enrôler dans l’armée, on en aura une, et elle servira.
  • Bien sur, je ne peux pas être contre la vertu, et j’aimerais bien que tout aille bien dans le monde. Mais un pote m’a fait cette remarque rigolote et j’aime bien le parallèle: “Essayer d’aider l’Afghanistan c’est un peu comme essayer de libérer une bête sauvage. L’idée est noble, mais tu sais qu’il y a quand même des chances que tu te fasses arracher le bras”.

Bon, je terminerai ici mes arguments. Mais le but de ce billet était de promouvoir l’idée d’abandonner les troupes, et je n’ai toujours pas dit pourquoi.

C’est radical, vous direz, mais même si je le dis en blague souvent, je le pense quand même un peu (oui un tout petit peu). J’ai essayé ici de faire la preuve qu’il faut vraiment être inconscient, suicidaire et probablement débile pour s’enrôler dans l’armée. Donc, laissons Harper les envoyer en Afghanistan. Mais abandonnons-les là-bas.  Ce sera un excellent filtre de sélection naturelle. Vous imaginez, si on enrôlait tous les inconscient et tous les idiots du village pour les envoyer la-bas? On en sortirait collectivement un peu plus fort.

Vous trouvez ça extrémiste? C’est pourtant ce que Harper fait. C’est ce que Bush fait aussi. Et vos cousins, vos maris, vos frères, se laissent faire cela. Dégueulasse? Certainement. Mais ai-je de la pitié? Pas vraiment…

Un billet signé Le détracteur Constructif

25 commentaires

25 commentaires pour “Abandon Our Troops”

  1. Félixle 21 juin 2008 à 4:04 1

    Entièrement d’accord avec toi sur tout ces points. Nous avons pratiquement la même vision. Le seul accroc est ton principe de sélection naturelle, mais bon, c’est une détail mineur.

    Pour la dissolution de l’armée, certain dirons que c’est impossible et essentiel à se protéger d’une invasion (de qui au fait, je doute que notre armée impressionne les USA), je vous invite d’abord à écouter cette entrevue avec Charles-Phillipe David
    http://www.radio-canada.ca/radio/indicatifpresent/chroniques/73261.shtml

  2. Anarcho-pragmatistele 21 juin 2008 à 5:09 2

    Merci pour ta visite sur mon blogue.

    Étant donné qu’il s’agit du Contracteur Destructif, il ne faut pas te prendre complètement au sérieux.

    Je crois qu’il faut simplement retirer les troupes de là-bas et même se retirer des Casques Bleus, mais surtout de se séparer du Cacanada qui va toujours nous embourber dans cette merde militariste.

    Je suis entièrement d’accord avec cinq des six points. Partiellement en désaccord avec celui sur la responsabilité des autorités politiques. Il faut dénoncer avec encore plus les politiciens que les exécutants. De plus, rappelez-vous que ce sont les libéraux qui ont envoyé les troupes canadian en Afghanistan et qui sont toujours en accord avec ça!

    De plus, si la famille Desmardais n’était pas actionnaire de la pétrovoleuse Total, le Cacanada serait allé en Irak. Ce n’est pas grâce à Nima Mazhari ni grâce à Myriam Bédard!

    Quand même, je connais assez bien Noisette pour vous connaïtre un peu, virtuellement.

    Excellent billet dans l’ensemble!

  3. Anarcho-pragmatistele 21 juin 2008 à 5:11 3

    Il faut dénoncer avec encore plus de véhémence les politiciens que les exécutants.

  4. Noisette Socialele 21 juin 2008 à 5:57 4

    On ne choisit pas sa famille! HA HA HA Non, en effet!

    Ce billet résume bien dans l’ensemble toutes les discussions de salon qu’on a pu avoir à ce sujet.

    Le point sur la sélection naturelle est très audacieux et certainement associé à une idéologie de droite mais je ne peux faire autrement que de l’endosser. Je suis assez à gauche sur d’autres points pour ne pas être trop contaminée

  5. marie daniellele 21 juin 2008 à 7:19 5

    Bon, je note que les garçons se cirent mutuellement les chaussures, en se rendant visite et en commentant chez l’autre, mais on ne daigne pas le faire pour une nana. À moins que… vous seriez pas un peu peureux aussi ?

    Ok, contracteur, je te trouve un gros fonds judéo-chrétien. Ouaip !

    1. “Et jusqu’ici, j’étais gêné de parler à qui que ce soit de cette histoire. On ne choisit pas sa famille…”

    2. “Le dernier point me pousse à parler de ceux et celles qui mettent la faute sur les autorités. “C’est la faute à Harper!“.”

    Par rapport à 1, on n’a à répondre que de soi, pas de notre famille, pas de nos amis, de personne que de soi. Par rapport au point 2, je te laisse parler de faute, moi je parle de responsabilité, ou d’imputabilité, selon les cas (consulter le dico si nécessaire).

    Bon, le sujet : les militaires. Je ne répèterai pas ce que j’ai déjà écrit sur ta note précédente sur ce sujet. J’ajouterai ou dirai autrement que je ne me suis jamais engagée dans l’armée tout simplement à cause de ce que tu qualifies justement : la soumission et la perte de son droit de différer ou d’adhérer librement à quoi que ce soit une fois enrôlé.

    Tout ce que je cherchais à dire, c’est que si on ne cherche à expliquer que les soldats ont tort à partir de notre propre point de vue, on erre. On peut être contre leurs choix, mais on ne les explique en rien si on s’en tient à notre point de vue personnel.

    Je connais aussi : “On croit mourir pour sa patrie et l’on meurt pour les industriels.” - Anatole France, et encore : “La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas.” Paul Valéry.

    Et suis de ce côté-là des choses, mais je ne limite pas mes choix à un positionnement vis-à-vis de l’armée ou de la guerre. Qui pourrait prétendre que tout ce qu’il fait il le fait en toute liberté et qu’il ne dessert aucun autre intérêt que le sien qui est, bien sûr, toujours du bon bord des choses ? Qui mesure et décide de la portée de tous ses actes et qui sait si le fait de consommer ce qu’il consomme ou de bosser pour un tel ou un autre tel, etc., qui si si ça ne porte pas à des conséquences peu reluisantes ? Ça n’est pas comparable, pourrait-on me répondre, parce que vous ne vous engagez pas volontairement pour tuer. Ben pour un soldat non plus, ça ne se présente pas comme ça dans leur tête.

    Ce n’est pas parce que j’ai fait de mon choix de ne pas entrer dans l’armée une question de morale que ça fait de l’existence de l’armée un problème exclusivement moral, et je pense qu’on perd son temps à ne s’en tenir qu’à ça. C’est aussi, et surtout, une question politique, et moi la première je suis du lot des Québécois trop ignorants en cette matière-là.

    C’est pour ça que je dis qu’on aurait intérêt à viser les décideurs plus que les exécutants. Les décideurs, ce sont nos gouvernants, les dirigeants (de tout acabit, dont ceux des entreprises). Faudrait mieux connaître nos institutions politiques et leur fonctionnement afin de tenter d’infléchir là où ça se décide ce contre quoi on s’oppose. Faut aussi voir les lobbys. Faut voir qui produit ce qu’on achète, faut voir ce que font du profit qu’ils tirent de notre travail les entreprises pour lesquelles on bosse. etc.

    Je ne noie pas le poisson, je tente de montrer qu’il fraie dans un océan bien plus immense qu’on le croit et non qu’il tourne en rond dans un petit bocal.

    Et les soldats, ben faudrait les rencontrer pour vrai. Rencontrer pour vrai, c’est ne pas être braqué d’avance sur ses positions et s’y cantonner, et dire à l’autre qu’on voit es choses autrement et qu’on voudrait voir comment il se fait que lui ne les voit pas comme nous. Mais, attention, on pourrait se rendre compte que nous on regarde le derrière d’un édifice, et lui le devant : mais c’est le même édifice ! Notre point de vue est limité, c’est ça que je dis. J’ai qu’à écouter l’un ou l’autre spécialiste de c es questions pour me rendre compte qu’il y a des tas de choses que j’ignore et qui, quand je les apprends, changent ma façon de voir. Et c’est en comparant nos façons de voir différentes qu’on peut finir par mettre le droit sur le(s) point(s) qu’on a faux, ou incomplet(s), et c’est en corrigeant ceux-là qu’on change un peu les choses.

    Mais je peux me tromper. Et je ne crois pas que ma façon de voir soit LA façon de voir ultime.

    Ah oui, pour qui croirait que je suis naïve, ou ceux que le sujet intéresserait, si ça vous dit et que vous ne connaissez pas son histoire, vous pouvez aller écouter l’entrevue de Paul Arcand du 08-05-30 (avec) Denis Morissette-ex-militaire, auteur du livre Nous étions invincibles. Le mec n’est pas sorti du bois, si ce qu’il raconte est tout vrai, et c’est pas joli joli…

    http://www.985fm.ca/mp3_entrevues.php?begin=40&num=5&numBegin=1&id=10&name=value

  6. […] invite alors à ce qui s’annonce une épopée ”starwarsienne” chez Molécule, un éditorial très acide du Détracteur Constructif (tellement acide que j’ai pas osé m’y brûlé   je suis peut-être pas assez […]

  7. Marie-Pioule 23 juin 2008 à 2:09 7

    Détracteur : Ton point sur le “cassage” d’individualité est tellement vrai. J’ai une amie dont le chum est soldat. Elle me racontait comment ils agissaient hiérarchiquement parlant,et moi j’étais outrée, et elle : Ouais, mais c’est pour les casser. Ça sonnait tellement ” naturel ” dans sa bouche : j’ai eu mal au cœur

    Noisette : L’extrême droite et l’extreme gauche finissent toujours par se rejoindre : Les camps nazis étaient-ils si différents des goulag russes?

    Marie-Danielle : Parler avec les soldats s’avèrent inutile pour comprendre leur motivations : ils sont brainwasher légalement! La raison la plus ” logique” que j’aie entendu c’est : je me suis enrôlé pour avoir des études gratuites. Mais… mais mais mais mais : les prêts et bourses…. Ça vaut la peine de s’endetter pour sauver sa peau des fois!!!!

  8. Le Détracteur Constructifle 23 juin 2008 à 9:52 8

    @Félix: Qu’est-ce qu’il a mon principe de sélection naturelle, hein?

    @Anarcho-Pragmatique: Bien d’accord pour retirer les troupes, bien d’accord pour se retirer du K-K-Kanada.

    “Ce n’est pas grâce à Nima Mazhari ni grâce à Myriam Bédard!” AHA!!!

    @Marie Danielle: Que de lettres! Sache d’abord que je ne crois pas que ma vision de voir les choses sois la seule bonne, mais j’aime seulement expliquer combien les choses n’ont pas de sens de mon propre point de vue.

    Aussi, tu as raison que les gens en général devraient s’investir un peu plus sur la connaissance de leurs dirigeants (politiques et économiques). Si ça arrivait, peut-être que ce que je dis arriverait aussi: voyant comme ça n’a aucun sens de risquer sa peau pour ça, les gens ne s’enrôleraient pas.

    Ceci dit, je ne comprend toujours pas… Mais j’ai cru voir des indices. Par exemple, lorsque je roule sur l’autoroute 40 et que je vois une voiture avec un aimant “Support Our Troops”, j’accélère un peu pour voir la gueule du conducteur, et souvent ça en dit long. Et parfois, l’autre petit autocollant parlant de Jésus sur le pare-choc en dit long aussi…

    @Marie-Piou: Merci de commenter. Les études gratuites !?!!? On est pas aux États-Unis ici! Là-bas, les gens font l’armée ou jouent pour une équipe sportive pour avoir des études gratuites. J’arrive pas à comprendre… même sans les prêts et bourses, on peut réussir à étudier dans une université si on veut bien s’y mettre comme il faut…

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  9. Félixle 23 juin 2008 à 2:38 9

    @Le Détracteur,
    Il s’inspire trop du modèle américain: Aléatoire, drastique, efficace et crée beaucoup de dommage collatéraux qui s’excuse par un “OUPS! Bon ben yé trop tard maintenant faque passons à autre choses”.

  10. marie daniellele 24 juin 2008 à 2:38 10

    Marie-Piou, je ne dis pas que de parler avec eux devrait produire des miracles. À ce que je sache, les miracles se produisent rarement. Pas juste avec les soldats.

    Je déteste trop être réduite à quelque chose, qu’il s’agisse de n’importe quelle étiquette, pour pouvoir trouver juste de faire cela à quiconque. Or, quand on stigmatise, c’est ce qu’on fait, et ce faisant, on demeure soi-même enfermé dans la réduction. Les occasions de manquer d’air, dans ma vie, sont innombrables, et j’essaie de me dégager de celles-là, et de ne pas y ajouter. Ce qui est loin d’être un succès, mais je persiste et signe à essayer.

    Et je n’ai pas dit que ça ne valait pas la peine de s’endetter : je l’ai fait. Mais c’est pas parce que j’ai pu le faire que ça veut dire que tout le monde le peut. Je ne suis pas un exemple. Ou alors mauvais .

  11. […] ceux-ci portent une arme… Sans compter que là-bas, le “Support our Troops” que dénonce fortement le Détracteur Constructif est presque obligatoire, engravé dans le cerveau des Américains qui voient en l’armée le […]

  12. ma te la fermerle 03 août 2008 à 12:46 12

    ecoute ben petite petasse de merde te un ostie de hippies separatiste cegepien greviste de merde ta aucune honneur j ai jamais eu aussi honte d etre quebecois qu entendre tes putain de connerie sti de fif! tu chiale contre l arme mais tu serais le premier a te cacher derrier eux si ta petite vie serais menacer .tes pas un homme tu es un molusque les gars qui fond des missions tu serais meme pas capable de faire le 1 quart de ce que tu fait alors ferme la petite pute . SUPPORT YOUR TROOPS MOTHERFUCKER!!!!! piss me OFF

  13. Le Détracteur Constructifle 03 août 2008 à 5:31 13

    @ma te la fermer: Bravo pour cet exemple étincelant de solidarité!

    Suite à des arguments aussi réfléchis et à ton charisme exemplaire, je ne puis faire contre attaque. Je dois donc admettre que je ne fais pas le poids. Prière de lire mes excuses ici : http://www.ledetracteur.com/2008/08/03/quelquun-qui-nabandonne-pas-ses-troupes/

    - Le Contracteur Destructif, un hippie séparatiste cégepien gréviste de merde qui n’a aucun honneur

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  14. Belugale 06 sept 2008 à 12:43 14

    Je suis Française et mon ami est militaire Canadien ;
    je trouve vos propos absolument monstrueux, abjects, ignobles ;
    je crois qu’il n’y pas pas de mots assez forts pour qualifier le ramassis de conneries exprimées dans cet artocle.
    Vous me dégoûtez profondément, la gaugauche, qu’elle soit Canadienne ou Française.

  15. Belugale 06 sept 2008 à 12:49 15

    Vous m’horrifiez tellement que mes mains en tremblent sur mon clavier d’ordi et que j’en fais des fautes de frappe.
    Vous n’avez ni honneur, ni respect, ni la moindre once de savoir-être.

    Merci à “ma te la fermer” pour votre message, je suis totalement d’accord avec vous.

    SUPPORT OUR TROOPS

  16. Le Détracteur Constructifle 06 sept 2008 à 1:03 16

    @Beluga: Et vous, vous n’y allez pas en Afghanistan, vous?

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  17. Belugale 07 sept 2008 à 10:42 17

    Voici un petit extrait d’un article du Globe and Mail :

    Why do we fight?” Cpl. Grenon wrote in the poem released by his family. “Because, if we don’t fight today, on THIS battlefield, then our children will be forced to face these monsters on our own battlefield. I fight because I’m a soldier. I fight because I’m ordered. I fight, so my children won’t have to.”

    Je crois qu’il n’y a rien d’autre à dire, sauf que le Cpl Grenon et tous les soldats qui sont tombés et tomberont en Afghanistan, l’ont été et le seront pour que vous, vous ayez encore la liberté de débiter vos conneries irrespectueuses et malheureusement vos abjections sur Internet.
    Vos propos me font penser à ceux de l’extrème-gauche Française, dans le style Besancenot, ce sinistre personnage.

  18. Le Détracteur Constructifle 07 sept 2008 à 10:09 18

    @Beluga: Merci d’avoir apporté des arguments. D’abord, j’aimerais vous rappeler que ce poème sonne un peu comme le résultat d’un lavage de cerveau. Comme cela a été rapporté fréquemment ces derniers temps dans les nouvelles, les Talibans deviennent de plus en plus redoutables, plus de Canadiens meurent, et cela n’ira qu’en empirant.

    La présence Canadienne en Afghanistan est le principal catalyseur de la montée de la violence là bas. Et la réplique ne sera que plus grande si jamais ils repassent aux choses sérieuses ici. Bref, si nous nous étions mêlé de nos affaires, nous n’aurions sans doute pas à craindre d’un attentat terroriste au Canada, mais maintenant c’est sans doute trop tard et imminent.

    Lorsque ça sautera, nous l’aurons cherché. Ramenons les troupes et mêlons-nous de nos oignons!

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  19. Belugale 08 sept 2008 à 1:10 19

    Non, ce poême est l’expression de profondes convictions, sincères autant que respectables, et que je trouve assez indigne d’oser mettre en doute.

    Et bien au contraire, c’est au cas où l’OTAN se retirerait d’Afghanistan que beaucoup d’attentats auraient lieu en Occident.

    Voir aussi une carte de géo, notre présence en Afghanistan évite la formation d’un énorme bloc islamo-fasciste Iran/Afghanistan/Pakistan (nucléarisé), qui à coup sûr menacerait tous les équilibres mondiaux et sèmerait le chaos.

    Nous sommes en guerre, c’est une guerre de civilisations, certes, nous ne pouvons en aucun cas accepter que l’Islam radical ravage la planète, connaissant leurs ambitions impérialistes bien supérieures à celles des Etats-Unis, n’en déplaise à certains.

    Et voici un peu de lecture, un lien de citations extraites du livre d’Ibn Warracq
    “Pourquoi je ne suis pas musulman”
    http://atheisme.free.fr/Citations/Warraq.htm

    SUPPORT OUR TROOPS, AGAIN, AND AGAIN, AND AGAIN

  20. Le Détracteur Constructifle 08 sept 2008 à 4:00 20

    @Beluga: Je considère mes convictions aussi profondes, sincères et respectables, et que trouve tout aussi indigne de mettre en doute.

    Mis à part vos conviction de la nécessité des soldats en Afghanistan, vous supportez également le fait qu’après 97 Canadiens décédés, c’est une bonne idée de s’entêter? Après combien de morts faudra-t-il commencer à se demander si c’était une bonne idée?

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  21. Belugale 09 sept 2008 à 12:11 21

    A méditer, réellement, je vous le demande :

    http://www.youtube.com/watch?v=_OfW_5LFZSU&feature=related
    Cette vid en dit suffisamment sur le pourquoi de la présence de l’OTAN en Afghanistan.
    Le reste n’est que dialogue de sourds.
    Ciao, je n’ai rien à ajouter.

  22. Zoranle 14 sept 2008 à 10:59 22

    Je déteste ton attitude Beluga, je déteste ainsi cette vidéo qui montre une simple manipulation pour nous rendre coupable de leurs petits malheurs. Malheureusement, pour toi, les canadiens ne valent pas plus que les terroristes en tuant des civils, enfants, femmes ou hommes sans savoir-vivre. Désolé. Cette pensée conservatrice est néfaste pour tout le monde sur la planète, pas seulement pour les canadiens.

  23. Le Détracteur Constructifle 15 sept 2008 à 9:12 23

    @Zoran : Je considère que j’avais tout dit ce que j’avais à dire à la dame, mais merci d’avoir pris le temps de lui répondre je suis d’ailleurs d’accord avec vous. Ils n’avaient qu’à ne pas faire ce choix. C’est de la belle propagande, ça.

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  24. dooomle 20 sept 2008 à 8:18 24

    je vous demande une chose crisser nous la paix avec vos effort anti guerre laisser nous supporter nos troupe en paix vous serier les premier a vous cacher derriere nous si un pays nous attaquait et je ne parle pas des taliban vous nete que des simple d’esprit .

  25. Zoranle 21 sept 2008 à 12:46 25

    Ahaha, batard.

    Tu dis n’importe quoi, dans aucune possibilité possible, le Canada pourrait se faire attaquer par un état voisin ou un état islamique. Les militaires sont des épais, ils ne connaissent rien dans l’histoire afghane ou dans le complexe de la guerre en Afghanistan. Ils ne pourraient jamais faire la différence culturelle, parce que ils croient se battre pour une liberté et une démocratie qui ne va jamais marcher dans un pays comme en Afghanistan, parce que les afghans ont en vue d’autre avant nous, passons par exemple les soviétiques, les grecs, les perses et les mongols, ce n’est pas certainement nous qui va changer cela. Désolé.

    Être faible d’esprit est de ne pas connaître l’histoire afghane et le complexe historique dessus, avant de dire: ”Je supporte la guerre”. Il faut la comprendre, et je te supplie de montrer la véritable guerre en Afghanistan. Dit nous les trois tribus présentement en Afghanistan, dit moi les deux tribus qui sont avec les forces de l’OTAN et la tribu contre ces valeurs.

    Envoie, montre moi que tu ne crois pas à la théorie des conservateurs, montre moi que tu n’es pas un faible d’esprit.

Rétrolien | Comments RSS

Publier un commentaire