déc 02 2008


Le Détracteur Constructif

Chanceux dans ma malchance

Publié à 12:00 sous la catégorie Divers

Fou Furieux

Je ne sais pas trop si je suis chanceux ou malchanceux, mais il me semble qu’en quelques jours, j’ai réussi à m’éviter 3 ou 4 accidents de voiture.

Hier, j’étais sur une petite rue entre deux rangées d’habitations très opaques et je m’engageais pour tourner à gauche sur une grande artère. Le feu est vert, donc je ralentis à peine et commence à tourner. La première voiture qui était sur ma droite, et donc à un feu rouge, commence à s’engager perpendiculairement à moi!

Je freine comme je peux, klaxonne et réussi à l’éviter en faisant un virage un peu trop rond pour un coin de rue aussi carré. Finalement, j’ai compris pourquoi : une police, tous gyrophares allumés, tentait de se faufiler parmi la circulation, et l’automobiliste voulait lui faire de la place. Mais la police était au moins 100 mètres derrière lui encore… et il n’a pas pris le temps d’évaluer si sa manœuvre était intelligente ou pas.

Ce matin, je pars pour travailler. Sur ma rue là… une rue à deux voies circulables, assez large pour du stationnement de chaque côté. J’arrête à un feu de circulation… il tourne au vert, je repars. Tout d’un coup, la voiture derrière moi décide de me doubler par la gauche, et je m’en rends compte alors que j’accélère. Dans la voie inverse, UNE VOITURE ARRIVE AUSSI EN CONTRE SENS. J’ai klaxonné et freiné comme un perdu, et j’ai entendu la voiture en face klaxonner aussi.

Le fou furieux a réussi à s’en sortir assez bien, car la voiture qui arrivait de face a pu bifurquer, la voie étant assez large pour ça. Si des voitures avaient été stationnées à cet endroit, soit il y aurait eu un face à face à mes côtés, soit le chauffard m’aurait foncé dans le côté gauche pour éviter la voiture d’en face.

Arrivé au feu de circulation suivant, le chauffard s’arrête et attend. Je me positionne à côté, descend ma vitre, et lui crie “C’EST QUOI TON PROBLÈME CRISS DE MALADE(je refuse catégoriquement de traduire en bon français mon intervention verbale). Le chauffard, qui s’avère être une grosse bonne femme, se penche vers moi et me fait un doigt d’honneur en gueulant sans doute quelques versets de la bible que je ne peux pas entendre car sa fenêtre n’est pas ouverte. Et elle redémarre en trombe…

Bon, que dois-je me dire à ce moment là? Je me fais engueuler pour une raison X, je ne sais pas, peut-être parce que j’aurais du aller plus vite? Allons, je commençais à accélérer sur un feu qui venait de tourner au vert. Je ne peux pas aller plus vite que la vitesse d’accélération de ma bagnole. J’étais tellement en pétard que j’ai trouvé plus important d’aller engueuler ce danger publique que de rester calme et de noter son numéro de plaque.

Je crois que je vais laisser un calepin et un stylo dans ma voiture pour ces occasions à l’avenir…

Un billet signé Le détracteur Constructif

7 commentaires

7 commentaires pour “Chanceux dans ma malchance”

  1. Alexle 02 déc 2008 à 3:21 1

    OK, c’est le genre d’histoire qu’au Québec, j’ai l’impression qu’il y a un plus grand bassin de chauffards que de bons conducteurs. C’est effrayant. Et il y a des périodes-clés dans l’année où c’est pire que d’autres à cause du bassin de conducteurs qui augmente (genre pour les Fêtes ou pour les vacances d’été). Alors, fais attention à toi Détracteur ! Et effectivement, un calepin de notes pour noter la plaque de ces chauffards ne serait pas superflu…

  2. Alexle 02 déc 2008 à 3:22 2

    Oups! Je rectifie ma première phrase du commentaire ci-haut qui ne fait pas de sens: “OK, c’est le genre d’histoire qui font qu’au Québec, j’ai l’impression […]” Ça a déjà un peu plus de sens de même.

  3. Renart L'éveilléle 03 déc 2008 à 8:27 3

    Super! Un billet pour preuve de ta bonne santé et de ton franc-parler!

  4. Mélaniele 03 déc 2008 à 12:43 4

    Moi c’est à pied que je manque tout le temps de me faire rentrer dedans, que ça soit en ville ou à LongueuiL… J’ai beau respecter les lumières vertes et traverser aux intersections, les autos me roulent quasiment sur les pieds… Y a pu de respect pour personne, la nouvelle pensée nationale : Me, myself and I :-/

  5. Le Détracteur Constructifle 03 déc 2008 à 2:50 5

    @Alex: Un peu partout il y a des fous sur la route, mais là c’est rendu que j’ai moins peur de rouler sur l’autoroute 40 que dans les rues de Montréal… Arf!

    @Renart : Oui oui je suis en santé et en forme, mais simplement moins présent sur la blogosphère. Je suis un peu blasé et j’ai pas envie d’écrire, mais j’ai un billet qui bouille depuis un moment et je vais sortir ça bientôt, tu vas sans doute aimer (ou pas!)

    @Mélanie: Ouais ça aussi je comprends… quand on traverse aux vertes et aux intersections, et qu’on se fait ENCORE frôler de près par des voitures, c’est assez embêtant. Personnellement, quand je conduis, ça m’enrage quand un piéton surgit de nulle part et se plante devant ma voiture, ou décide de traverser quand sa lumière devient jaune. J’ai envie de rouler dessus parfois mais les autre, je les respecte et je leur laisse leur place bien méritée.

    Un commentaire du Détracteur Constructif

  6. Renart L'éveilléle 03 déc 2008 à 4:04 6

    J’attends ça comme toujours!

  7. Emmale 05 déc 2008 à 6:58 7

    Y a des jours comme cela!

    Pour ta sécurité, voici une petite prière que je disais lorsque je roulais dans une minoune ou que la circulation était dégueux et que j’avais risqué ma vie 2 fois en 10 minutes…

    St-Christophe, patron des voyageurs
    Protège ma route, emmène-moi en toute sécurité

    Je tiens cette prière de mon ex-belle-soeur qui a eu un gros accident un jour, tout était écrapouillé incluant sa voiture et lorsque les pompiers l’ont sorti de son amas de ferraille, elle n’avait rien… alors elle est devenu supertitieuse un p’tit peu!

Rétrolien | Comments RSS

Publier un commentaire