Archives pour la catégorie Metal

mai 19 2008


Le Détracteur Constructif

Vous essaierez d’expliquer ça veut dire quoi “Tamdidlam” en anglais, vous!

Catégorisé sous Divers, Metal, Politique

Il arrive que j’aie des envies inexplicables d’écouter certaines chansons à caractère très social ou politique, voir même linguistique. De “En Berne” et “La Saint Paix” des Cowboys Fringants jusqu’au fameux “Libérez-Nous des Libéraux” en passant par “La Langue de Chez Nous”.

Il arrive aussi que je sente le besoin de partager ça. Un amie suédoise avec qui je parle de temps en temps sur MSN s’intéresse pas mal à ce qui se passe partout dans le monde, et elle aime bien voir le reflet de tout cela dans la musique. Le problème… c’est qu’elle a une base très limitée en français, elle n’arrive pas à tout comprendre.

Alors je me suis mis dans l’idée de lui traduire “Libérez-Nous des Libéraux”. Déjà que c’est difficile à suivre en français, imaginez si on essaie de traduire.

Je ne vous mettrai pas le résultat ici, c’est un peu honteux. Malgré mon cours de traduction au Cégep, je n’ai pu qu’essayer de rendre compréhensible des dizaines de jeux de mots et d’expressions d’ici. J’ai été obligé d’expliquer la chanson, plutôt que de la traduire.

Mais à la toute fin de la chanson, on retrouve les lignes suivantes :

Tamtid’lidé délibérez du libellé
Tamtid’lido libérez-nous des libéraux

Elle me demande ça veut dire quoi, “Tamtid’lidé”.

Heu…

Ben t’sais là… “quelqu’un qui murmure l’air d’une chanson là… comme tam tadam ti dum”…

Heu…

Et finalement, j’ai un éclair de génie. Je me suis rappelé cet art ancestral provenant principalement de Finlande, le Yoik. Le Yoik est une façon gutturale de chanter dont les paroles ressemblent assez souvent à “Yoyooeyeyoeoyeyoeoey”.

Je lui ai donc dit “Ma chère, le Tamdidlam est la version québécoise du Yoik scandinave”.

Tout était maintenant clair.

Comme vous pouvez le lire sur Wikipedia, un artiste de la scène Metal, du nom de Jonne Järvelä, est particulièrement doué pour le Yoik. On peut l’entendre yoiker tout au long de la chanson Jaktens Tid du groupe Finntroll. Visionnez le faux vidéoclips ci-dessous pour en avoir une bonne idée.

6 commentaires

avr 21 2008


Le Détracteur Constructif

10 vidéoclips de groupes viking métal

Suite à mon billet Top 10 des meilleurs vidéoclips metal, j’ai remarqué que plusieurs personnes semblent avoir aimé mon petit topo, et certains en redemandent. Il me fait donc plaisir de récidiver dans une direction un peu différente. J’essaierai donc ici de vous faire connaître 10 groupes viking métal en vous présentant des vidéoclips.Je vous avertis tout de suite, ce ne sont pas tous des clips de qualité. La plupart de ces groupes n’ont pas vraiment de budget. Aussi, vous risquez de vous bidonner en voyant leur accoutrement, leur maquillage, etc. En effet, je trouve un peu ridicule les déguisements et tout ça dans les vidéoclips, mais bon il s’agit de l’image des groupes, faudra s’y faire. Personnellement, je préfère grandement m’attarder à la musique, et j’espère que vous pourrez en faire autant.

Commençons donc, en ordre alphabétique :

Ásmegin — Til Rondefolkets Herskab

Ásmegin est un groupe originaire de Norvège, dont le nom signifie Par la puissance des dieux. Ils n’ont pour l’instant qu’un seul album à leur actif, soit Hin vordende Sod og Sø. Leurs chansons sont en norvégien, en vieux norvégien et parfois même en ancien norrois, ce qui se rapproche le plus de la langue d’origine des peuples viking d’il y a mille ans.

J’aime bien ce qu’ils réussissent à faire avec leur mélange de grognements, de chants clairs ou féminins, tout en gardant une touche de métal mainstream. Notez qu’un second album intitulé Tusind tabte Sjæles Kakofoni est en cours de production et devrait être lancé d’ici la fin 2008.

Einherjer — Ironbound

Je vous avouerai ne pas en connaître beaucoup au sujet du trio Einherjer. Originaires de Norvège, le groupe s’est séparé il y a quelques années. Leur musique tantôt à inspiration folklorique, tantôt tirant plus sur le black métal, change d’album en album, mais reste toujours accrocheuse. Notez que le mot Einherjer représente les troupes de guerriers morts attendant d’être envoyés au Valhalla.

Ce qui me déplait le plus de ce groupe, honnêtement, c’est l’allure du chanteur. Avant d’avoir vu ce clip, j’avais un peu moins de difficulté. On dirait un tueur néo-nazi qui ne vit que pour la haine. Ça me rappelle un peu trop le fait que plusieurs néo-nazis arborent des pendentifs représentant des marteaux de Thor ou des croix celtes, ce qui représente pour moi (passionné des vikings) une insulte. Cette idée viendrait entre autres du fait que durant la seconde guerre mondiale, Hitler aurait engagé un occultiste pour étudier la possibilité que les runes anciennes aient un pouvoir pouvant aider les troupes allemandes. D’ailleurs, les deux lettres utilisées dans le l’emblème des SS sont la rune Sowilo de l’ancien alphabet viking. Fin de la parenthèse.

Ensiferum — Ahti

Ensiferum est mon groupe préféré. Mélange de métal viking et épique, certains vont appeler ce genre Finnish Battle Metal ou Métal de guerre finnois. Le vidéoclip ici présenté est l’un de ceux qui racontent une histoire, ce que je trouve un peu dommage car la chanson est très rapide et ça ne cadre pas tout à fait avec le visuel. Ça aurait été vraiment génial de pouvoir les voir jouer la chanson.

Sinon, l’automne dernier, j’ai eu la chance de les voir jouer au Théâtre Plaza sur la rue St-Hubert à Montréal. Ça a été jusqu’à maintenant mon meilleur spectacle à vie. Nous étions environ 400 ou 500 personnes, mais ça criait comme si nous étions 2000. Les musiciens eux-mêmes avaient l’air complètement impressionnés et intimidés par une foule aussi déchainée. Ensiferum seront à Montréal le 26 avril prochain dans le cadre de la tournée Pagan Fest.

Equilibrium — Blut im Auge

Je vous présente ici un faux vidéoclip, c’est à dire ce genre de vidéo qu’on retrouve sur YouTube où l’on entend une chanson et on voit des images bidon se défiler. Je n’aime pas trop cela, mais je voulais absolument vous présenter ce groupe, et aucun des vidéos live n’est de bonne qualité. Equilibrium est un groupe allemand qui m’a grandement impressionné par l’exécutions de ses chansons. Ils ont un “petit quelque chose” qui fait d’eux un groupe au dessus de la moyenne, et ça vaut vraiment le détour. Je vous laisse le découvrir par vous-même.

Finntroll — Nedgång

Je vous ai déjà présenté le groupe Finntroll dans mon Top 10 des vidéoclips métal incontournables. Depuis le clip que vous pouvez voir sur ce billet, Finntroll ont connu des changements considérables. Principalement, l’arrivée d’un nouveau chanteur du nom de Mathias Lillmåns. D’abord, il faut dire que ces dames sont beaucoup plus heureuses, car si l’ancien chanteur était gros et boutonneux, celui-ci est un grand maigrelet aux longs cheveux et empreint d’un charisme assez impressionnant. Sinon, côté musique, on s’approche un peu plus du black métal, sans perdre les racines trollesques. Ce dernier opus Ur Jordens Djup (en français : Des profondeurs de la terre) est bien plus noir, et c’est pas mal grim

Korpiklaani — Wooden Pints

Voici un clip vraiment rigolo si on ne s’arrête qu’aux images. Le goupe, dont le nom signifie “Clan de la forêt”, nous montre ici quelques bonnes vieilles habitudes finlandaises, c’est à dire lever son gobelet de bois, chanter, se battre et dancer jusqu’au matin.

Le violoneux, l’air catatonique qui sort de sa cabane, est particulièrement drôle: il a l’air vraiment légume. Et le chanteur, muni de sa hache, ne donne pas sa place. Et que dire du batteur qui ne fait que taper sur un tamtam avec un bâton. La chanson est vraiment entrainante et me donne envie de boire une couple de bières! Notez que cette chanson fait partie du premier album du groupe, le seul que je sois vraiment capable d’apprécier.

Lumsk — I Lytinne Två

Le groupe Lumsk me donne l’impression d’être une expérience musicale en constante évolution. Tiré du premier album Åsmund Frægdegjevar, cette chanson combine métal et airs folkloriques. Les albums qui ont suivi étaient à mon avis beaucoup moins intéressants pour un métalleux, car ils étaient vraiment trop calmes, trop au ralenti, presque des berceuses. Mais ce premier album restera toujours parmi mes préférés pour ce qui est de l’authenticité norvégienne et surtout l’ambiance scandinave qu’on y retrouve.

Månegarm — Sigrblot

Un autre vidéo au budget limité, qui provient de la part d’un autre des mes groupes coup de cœur. Månegarm représente, avec Ensiferum, ce que je préfère dans le métal. Originaires de Suède, ils ont 5 albums à leur actif, et Sigrblot provient de Vredens Tid sorti en 2005. Leur tout dernier, Vargstenen est certainement le meilleur album viking métal que je possède. Ils ont la particularité de faire des riffs très puissants pour ensuite faire une petite pause vers une portion plus tranquille, et repartir en force. Jugez par vous-même.

Moonsorrow — Jumalten Kaupunki

Moonsorrow sont des vétérans finlandais du viking métal progressif. Et plus on avance dans les albums, plus leurs chansons sont longues. D’ailleurs, leur avant dernier album ne comporte presque seulement des chansons de 14 minutes, et leur tout dernier en contient deux, une de 30 minutes, une de 26 minutes. Difficile de faire des vidéoclips avec ça! Je vous présente néanmoins le vidéoclip de la chanson Jumalten Kaupunki, tirée de l’album Kivenkantaja.

Suidakra - The IXth Legion

Originaires de Düsseldorf en Allemagne, Suidakra s’inspirent entre autres de la mythologie celtique. Ils ont plusieurs albums incontournables, dont The Arcanum sorti en 2000. Ils ont un style plutôt particulier qui fait que les habitués peuvent les reconnaitre à l’oreille sans trop de difficulté. Je vous présente donc un clip (qui n’a certainement pas coûté très cher) de la chanson The IXth Legion.

2 commentaires

mar 24 2008


Le Détracteur Constructif

Un grand moment d’hilarité dans ma carrière de cinéphile

Tiens, puisque je suis en congé férié, je vais faire un billet divertissant. Du moins, moi je trouve ça divertissant!

L’été dernier, nous étions dans un magasin où l’on pouvait acheter, entre autre, des DVD (car nous, nos films, nous les achetons…). Nous n’étions pas là pour ça, mais tant qu’à y être, aussi bien vérifier s’il n’y a pas quelque chose d’intéressant. C’est alors que nous tombons sur une pochette de film que nous reconnaissons, sans pour autant avoir déjà visionné le film : This is Spinal Tap.

Pour ce qui ne connaissent pas, il s’agit d’un pseudo-documentaire sur un groupe Glam Metal fictif des années 80. Alors que la mode du métal «quétaine» battait son plein, des petits comiques ont cru bon profiter du momentum pour faire un documentaire farfelu sur les déboires de musiciens plutôt idiots sur les bords, et très stéréotypés. Le résultat pourra paraitre assez médiocre pour certains, mais pour les métalleux et les rockers de ma génération, ça en dit long, car dans l’humour on trouve toujours un peu de vérité.

Le film se veut donc une caricature tout à fait exagérée de la scène métal, des groupes métal d’antan, ainsi que de leur routine, leurs caprices et leur mode de vie. Et pour vous donner une idée plus précise, je me permet de vous présenter, grâce à YouTube, trois de mes scènes préférées de ce film, en ordre croissant de rire (je vous rappelle que c’est personnel, ça!).

Le solo de Nigel Tufnel

Ici, aucune explication s’impose : le solo assez particulier du guitariste du groupe Spinal Tap.

L’amplificateur qui va jusqu’à 11

Un journaliste s’intéresse à l’équipement musical du groupe. Le guitariste lui montre sa collection de guitares, mais ses caprices exigent que le journaliste ne les touche pas, et il lui demande même de ne pas regarder l’une d’elles : trop précieuse! Ensuite, il explique que son amplificateur a été personnalisée pour que le volume puisse aller jusqu’au niveau 11, alors que normalement, un ampli peut aller jusqu’à 10. La raison? Lorsqu’on joue avec le volume au maximum, si on veut encore avoir un peu de puissance de plus, on peut aller jusqu’à 11!

Journaliste : Oui, mais pourquoi n’augmentez pas le volume général de l’amplificateur pour que le 10 atteigne le même niveau de volume encore plus fort, comme cela votre amplificateur serait tout aussi puissant en gardant le 10 comme maximum. (traduction approximative : je n’ai pas écouté l’extrait récemment, mes haut-parleurs ne sont pas encore branchés depuis le déménagement.)

Guitariste : … (silence, les engrenages qui tournent) … Mais celui-ci va jusqu’à 11!!!

Le décor de Stonehenge

Ici, vraiment, ce fut l’hilarité totale. Les membres du groupe ont la bonne idée de recréer un décor identique à Stonehenge, cet endroit rempli de pierres par les druides en Angleterre. Après avoir pris quelques notes sur un papier essuie-tout, ils remettent le tout à une équipe de design. Lorsque la dame arrive avec la maquette, le producteur est tout à fait satisfait. Il lui dit que ce sera parfait et qu’il a très hâte de voir la version finale. «Quelle version finale? Mais c’est ça la version finale!».

Les imbéciles avaient dessiné les dimensions en pouces plutôt qu’en pieds, pour finalement rester pris avec ce petit menhir en styromousse peinturé. Le plus drôle c’est quand on voit le groupe performer sur scène, le décor minuscule descendant au bout d’une corde derrière eux alors que des nains, déguisés en lutins, dansent autour et s’emberlificotent dans les câbles.

Non seulement est-ce la situation la plus ridicule, vous en conviendrez, mais elle fut inspirée par une expérience du groupe Black Sabbath. En effet, ils leur est arrivé exactement la même chose avec un décor, mais à l’inverse, ils ont reçu le décor en mètres plutôt qu’en pieds (car ils étaient en Europe), et le décor n’a jamais pu entrer dans la salle de spectacle! Hah!

En espérant que vous rirez autant que moi. Mais je ne vous en voudrais pas : j’ai l’impression que plusieurs non-métalleux ne comprendront pas

7 commentaires

mar 13 2008


Le Détracteur Constructif

PFK réussit à me rejoindre pour la première fois…

Il est extrêmement rare que je me sente interpelé par une publicité à la télévision. Le plus souvent parce que j’ai l’impression de ne jamais faire partie du public cible.

Public cible mâle dans les publicités télévisées au Québec :

Typique «invincible», gros cave dont la seule ambition dans la vie est de s’acheter un Hummer et pour qui l’enjeu national suprême est la position du Canadien dans la conférence de l’est…

Public cible féminin moyen dans les publicités télévisées au Québec :

Nunuche criarde adepte des soupers de filles à potins dont l’implication sociale se résume à ne s’acheter que des souliers à talons hauts pour abimer le moins de surface possible sur les trottoirs…

J’imagine donc que je ne suis pas le seul à ne pas se sentir visé. Mais là n’est pas vraiment le but de ce billet. En effet, l’une de ces publicités ridicules a réussi à me rejoindre par la bande, pour une fois…

En effet, PFK a récemment lancé une publicité appelée Wicked Crunch (sur les réseaux anglophones seulement, je crois) mettant en vedette un groupe de black métal fictif qui fait une prestation sur scène où le chanteur crache du feu. Finalement, après le spectacle, il mange un sandwich épicé PFK et le trouve trop épicé à son goût. Vous pouvez visionner cette publicité en suivant ce lien.

Je n’ai pas plus envie d’aller manger chez PFK. Je ne crois pas y avoir été plus de 5 fois dans ma vie entière. Mais comme je suis un fan de musique métal, j’ai trouvée cette publicité très accrocheuse. Évidemment, tout cela dépend de notre point de vue face à ce genre de groupe de musique. Si on les prend trop au sérieux (ou si, à mon grand désarrois, on en a peur), il est normal de ne pas bien réagir. Mais si comme la plupart des gens, et des métalleux aussi, on comprend le côté un peu humoristique de la chose, ça passe bien.

Le plus drôle dans tout cela, c’est qu’il y a également un concours Trouvez un nom à la chanson de Hellvetica (le nom du groupe fictif…) et gagnez une XBOX avec le jeu Rock Band.

Comme j’ai quelques amis et collègues de travail qui sont métalleux comme moi, on s’est bien amusé à trouver des titres ayant rapport au poulet et à la friture :

  • Chew On Satan (mon idée, et ma préférée. Si c’est pas épicé ça…!)
  • Grilled in the Underworld
  • The Taste of Fire
  • Eat chicken or burn
  • Fried beneath the 9th gate

Bref, tout ça pour vous dire que PFK a réussi à faire une publicité qui me rejoignait, et que je n’ai toujours pas envie d’y aller.

Si vous avez d’autres idées de titres, laissez-les en commentaire!

12 commentaires

fév 28 2008


Le Détracteur Constructif

Top 10 des vidéoclips métal incontournables

En tant que grand fan de musique métal de tous genres, je n’ai pas pu résister à l’envie de faire un billet afin de partager avec la blogosphère ce que je considère comme étant le top 10 des clips métal. Évidemment, ici on tombe dans les goûts individuels, mais comme on découvre de nouvelles choses tous les jours, sait-on jamais! Surtout que je donne presque exclusivement dans le métal « underground », européen et surtout, original.

La liste qui suit est en ordre alphabétique simplement car je ne veux pas avoir à trier tout ça par ordre de préférence. Trop difficile ça!

Voici donc, selon Le Détracteur Constructif, les 10 meilleurs clips métal :

Amon Amarth - Runes To My Memory

Je ne crois pas que la chanson Runes To My Memory soit la meilleure du groupe death metal Amon Amarth. Cependant, en terme de vidéoclip, c’est certainement l’un des plus beaux. Les vikings suédois ont certainement su m’amadouer, moi qui ai toujours eu un attrait certain pour la Suède et son histoire. Dans leur clip, ils s’inspirent de l’histoire d’un guerrier viking à l’agonie après un combat sanglant.

Arch Enemy - Nemesis

Oui oui, vous ne rêvez pas! Il s’agit bien d’une femme. C’est comme ça que je les aime moi, quand elles donnent l’impression qu’elles peuvent vous casser la gueule. J’en ai eu plus qu’assez des chanteuses dans les groupe de métal gothique qui chantent comme des chattes en chaleur. Le métal, le vrai, c’est ça, c’est Angela Gossow! Mais, de préférence, sans le rouge à lèvres…

Dark Tranquillity - Monochromatic Stains

Dark Tranquillity est l’un des groupes que j’écoute depuis le plus longtemps. Toujours en progression vers un son plus recherché, ils m’ont toujours permis de faire évacuer des émotions qui, d’habitude, restent en dedans. Ce clip est un chef d’oeuvre d’originalité et de créativité. Sombre et lugubre, j’adore.

Dimmu Borgir - Progenies of the Great Apocalypse

Bon d’accord, je vous le concède : les norvégiens ont l’air ridicules dans leur accoutrement. Mais je crois que cela ne leur enlève pas leur charisme. Théâtral, apocalyptique, sanglant, avec des filles nues et enchaînées. Ça c’est métal. Ça fait peur aux voisins!
PS : Pour les intéressés, Dimmu Borgir est le nom d’une montagne en Norvège.

Dragonforce - Through the Fire and Flames

Alors là, il s’agit ici véritablement la découverte des dernières années. Personnellement je n’aime pas tellement l’ensemble de leur oeuvre. Mais ce vidéoclip, plus spécialement le solo de guitare, c’est l’un des moments musicaux les plus impressionnants qu’il m’a été donné de voir. Dommage que la plupart des gens ne connaissent cette chanson que parce qu’elle apparaît comme le monstre de la fin dans le jeu vidéo Guitar Hero. Mais d’un côté… je comprends bien pourquoi! Chapeau à ces deux guitaristes qui passeront à l’histoire.

Eluveitie - Inis Mona

Eluveitie, ça c’est original. Vous aurez peut-être l’impression qu’il s’agit ici d’une reprise de l’infâme chanson “La Tribu de Dana” qui a envahi les ondes de la radio il y a des années. Détrompez-vous, il s’agit d’un air folklorique assez répandu dans le monde celtique. Vous découvrirez ici un son métal mélangé à plusieurs instruments qui sont, pour la plupart d’entre nous, inconnus. Rafraichissant.

Final Fantasy - One Winged Angel

Bon, je sais. Final Fantasy n’est pas un groupe de musique. Cette chanson a été interprétée par le groupe The Black Mages, sous la direction de Nobuo Uematsu, spécialement pour le film Final Fantasy: Advent Children. Ce n’est donc même pas un vidéoclip officiel, mais bien des scènes prises du film d’animation. Mais comme la chanson autant que le film sont à couper le souffle, je me suis dit que ça en valait vachement la peine. Voici donc.

Finntroll - Trollhammaren

Finntroll, un groupe que j’écoute depuis 6 ans maintenant. Ça a longtemps été mon groupe préféré, je m’en suis distancé un peu avec le temps, mais j’admire encore leur génie pour avoir su mélanger du black métal et de la humppa, sorte de polka folklorique de Finlande. Toujours en train de chasser des chrétiens pour pouvoir les manger (pas d’accommodements raisonnables ici…), les voici dans leur vie de tous les jours dans leur grotte poussiéreuse.

Moonspell - Finisterra

Il y a longtemps que je connais Moonspell, mais je n’ai jamais vraiment pris le temps de les écouter sérieusement, jusqu’à ce que je vois ce clip. L’ambiance gothique mâle de la vieille école qu’ils présentaient avant me dérangeait un peu, mais ce clip a réellement été une révélation pour moi, et pour leur style musical. Rouge rouge rouge partout!

Tuatha De Danann - The Dance Of Little Ones

Bon, ici je vous prie de bien vouloir me croire : JE N’ÉCOUTE PAS CE GROUPE ET JE LE TROUVE COMPLÈTEMENT RIDICULE ET MAUVAIS. Cependant, ce vidéoclip mérite quand même absolument d’être vu, car c’est à s’en taper les cuisses de rire. D’abord, c’est un groupe de métal folklorique du Brésil. Déjà ça contraste fort avec les groupes européens. Mais en plus, croyez-le ou non, ils n’ont rien trouvé de mieux que de chanter dans une vallée en faisant danser un nain en premier plan. Et que dire de l’introduction! Ruaaarrr!! Complètement tordant, ou poilant, c’est comme vous voulez!

19 commentaires

« Billets plus récents - Billets plus anciens »