Archives de l'étiquette paranoïa

juil 02 2008


Le Détracteur Constructif

Pour une fois, on ne pourra pas nous traiter de paranos

JPQ vs Canada

C’est bien connu, les indépendantistes sont des paranoïaques finis qui voient des complots partout où ils posent les yeux. Dès qu’un drapeau (ou chiffon) rouge se fait voir quelque part, il s’agit d’un affront impardonnable pour eux.

Évidemment il s’agit là d’un stéréotype bien répandu, mais qui a des bases réalistes. Il est vrai qu’on se plaint vite de telle ou telle intervention du Canada au Québec.

En début de semaine, j’ai reçue une infolettre des Jeunes Patriotes du Québec, un organisme militantiste qui tente par tous les moyens de défendre les intérêts du peuple québécois. Dans ce communiqué, ils dénoncent les irrégularités dans les subventions et contributions accordées pour la Fête du Canada au Québec.

Et après avoir pris connaissance des données, je me dois, tout comme eux, les dénoncer avec véhémence.

Si l’on se fie à cette évaluation formative du programme Le Canada en fête!, qui provient du site du Gouvernement du Canada, les subventions offertes pour la fête du Canada au Québec sont tout à fait disproportionnées si on les compares à celles des autres provinces.

Voici quelques exemples de subventions offertes par province :

1999 - 2000
Ontario: 553 900$
Manitoba: 126 600$
Saskatchewan: 123 200$
Alberta: 278 500$
Colombie-Britannique: 272 150$
Québec: 3 561 472$

Total avec toutes les provinces: 5 666 562$

2003 - 2004
Ontario: 610 397$
Manitoba: 125 700$
Saskatchewan: 142 905$
Alberta: 188 500$
Colombie-Britannique: 367 541$
Québec: 5 035 101$

Total avec toutes les provinces: 7 125 494$

Donc, chaque année, entre 1999 et 2004, les organismes fédéralistes du Québec ont reçu entre 3,5 et 5,1 millions de dollars pour organiser la Fête du Canada. Au total, entre 1999 et 2004, le Québec a reçu 23 876 699$. C’est un montant qui représente près de 70% du budget pancanadien, et il est 7 fois plus élevé qu’en Ontario, et 36 fois plus qu’au Manitoba.

Et tout cela sous le prétexte suivant :

La Région du Québec, où les autres sources de soutien des activités de célébration sont moins nombreuses, a eu droit à l’affectation budgétaire la plus importante (62 p. 100 du total). Le comité des célébrations du Canada au Québec dispose d’un budget considérablement plus important que celui des comités des autres régions du pays, puisqu’il couvre les coûts des célébrations de la fête du Canada dans 28 municipalités, dont Montréal et Québec.

OH NON PAUVRE DE NOUS! On a deux villes qui sont susceptibles de fêter ça. Je tiens à souligner qu’une seule de ces deux villes contient un endroit indésirable appelé Westmount… ces pauvres gens, ils sont si démunis pour leur fête nationale à eux…

Voilà, c’est ce que je voulais dénoncer. Je ne sais pas du tout ce que je peux faire contre cela, sauf dénoncer. Faites-en ce que vous voulez, mais souvenez-vous en!

**AJOUT**

Un collègue vient de m’apporter une copie du journal Métro, dans lequel il y a un article sur la manifestation des Jeunes Patriotes du Québec qui a eu lieu pour la Fête du Canada. Je me permets donc de vous recopier cela.

Manifestation cynique
Des jeunes Patriotes dénoncent le financement de la fête du Canada

Une poignée de jeunes Patriotes ont dénoncé hier à Montréal le financement excessif qui est accordé au Québec, selon eux, à l’occasion de la fête du Canada.

“Le Québec est sept fois plus financé que l’Ontario, a rapporté le directeur des communications des Jeunes Patriotes du Québec, Julien Larocque. C’est quelque chose d’inacceptable dans une démocratie de financer une telle propagande.”

Jouant les trouble-fêtes en pleine fête du Canada, les jeunes lilitants ont scandé avec cynisme et humour : “Québec à genoux, plus jamais debout”, “Montréal en anglais” ou encore “God save the Queen”. Plusieurs agents du Service de police de Montréal les avaient à l’oeil.

“On ne voulait pas se faire crier des insultes, a expliqué le porte-parole des Jeunes Patriotes du Québec, François Gendron. On a donc fait un beau rassemblement loyaliste et fédéraliste”.

Des Montréalais, venus pour les activités de la fête du Canada, regardaient d’un oeil plutôt perplexe les jeunes militants s’exécuter.

Participant tous les ans aux festivités entourant l’anniversaire de la Condéfération, Dick Momedgin n’a pas apprécié la démonstration publique. “Ce n’est pas bien. Pas aujourd’hui”, a-t-il dit.

Luc Asselin, de son côté, en a plutôt ri. “Visiblement, plein de gens ne parlent pas un mot de français et agitent leur drapeau du Canada sans rien comprendre de l’ironie qui se déroule sous leurs yeux.”

24 commentaires

avr 26 2008


Le Détracteur Constructif

Paranoïa totalement justifiée

Catégorisé sous Humour, Tranche de vie

Personnellement, je me fous très souvent de ce que les gens vont penser si je fais ci ou cela. Si je fais des niaiseries, et que je trouve ça drôle, ben je ne m’empêche pas de les faire rien que pour les qu’en dira-t-on. Spécialement si je risque de ne jamais revoir ces gens que je croise dans la rue.Cependant, hier, j’ai eu une belle petite leçon à ce sujet: Personne n’est entièrement immunisé contre le regard des gens.

Lors de notre déménagement, nous nous sommes débarrassé d’un vieux débouche toilette vraiment dégueulasse. Aux poubelles!

Sauf qu’évidemment, alors que nous n’y pensions plus, notre toilette à notre nouvel appartement commence à faire des siennes. Bon, d’accord j’irai voir si je peux en trouver un au petit centre d’achats du coin.

J’arrive là bas, au rayon du tout ce qui sert à torcher, et je vois au loin un beau siphon tout reluisant, copieusement appelé ThroneMaster. Je m’en empare comme s’il s’agissait du tout dernier débouche-toilette sur la planète.

En revenant vers la caisse, je croise une montagne de paquets de papiers hygiénique. Ah! C’est vrai, nous n’avons plus de papier de toilette. Je prends un paquet de 16 rouleaux doubles. Au diable les dépenses.

Une fois à la caisse, je n’ai pas pu m’empêcher de regarder autour de moi pour voir si des gens me regardaient. Non mais à quoi vont-ils penser en voyant un gars de 185cm acheter un siphon neuf et 16 rouleaux de hygiénique? Je me sentais comme un gros tata dont l’activité péristaltique est défectueuse. (Remarquez l’utilisation de la syllabe défec…).

En conclusion, je pense que c’est presque pire que de s’acheter une revue pornographique avec un pot de gelée de pétrole (ou huile pour bébé, selon vos goûts hein…) et une boite de papiers mouchoirs.

Je vous le dis, vous essayerez!

Aucun commentaire