Archives de l'étiquette westmount

juil 10 2008


Le Détracteur Constructif

Divagations diaboliques impliquant un carcajou

Catégorisé sous Divers, Humour, Tranche de vie

Prière de ne rien prendre au sérieux. Il fait beau et j’ai envie de m’amuser…

LE Carcajou

Nous avons récemment appris, grâce à un ami qui a longtemps habité au Saguenay (connu sous le nom de DarK Remi oF DooM), que le zoo de St-Félicien aurait en captivité deux carcajous. Je pense que nous avons pleuré de joie à cette annonce.

Ce matin, j’ai raconté tout cela à un ami (connu sous le nom de, et qui se prend pour Jésus) sur MSN. C’est alors qu’un plan diabolique a commencé à germer dans ma tête.

D’abord, il faudrait adopter un carcajou. Évidemment, inutile de demander la permission. Il s’agirait plutôt d’assommer deux gardiens du zoo, de les délester de leurs costumes et de séduisemment (je sais que ça ne se dit pas) les enfiler afin de passer inaperçus. Le reste est un jeu d’enfant (je dirais, genre, la marelle). On chloroforme le carcajou, on le balance dans un sac de hockey, et on l’enfonce dans le fond du coffre de la voiture.

Une fois de retour à Montréal, évidemment, il faudra s’arranger pour lui calmer les ardeurs, car il ne sera pas très très content. On pourrait donc simplement le laisser en liberté dans un parc pour enfants afin qu’il dévore les représentants de la marmaille qui se réfugient dans les balançoires ou encore au haut des glissoires… Ce n’est pas tellement choquant, je vous assure, les adéquistes font pareil, et personne ne s’en offusque.

Il faut bien qu’il se dégourdisse, que diable!

Mon ami Jésus, responsable de notre admiration pour les carcajous, en hériterait une fin de semaine sur deux.

Mais c’est en équipe que l’on pourrait passer à la vraie action. Ça ressemblerait certainement à quelque chose comme “le lâcher dans Westmount à l’heure de pointe”. À la suggestion de Jésus, nous pourrions lui raser 101 sur le dos.

Et moi ça m’émeut d’imaginer les médias qui se battraient entre eux pour m’avoir en entrevue.

Journaliste :  Monsieur Détracteur, pourquoi avez vous lâché ce carcajou dans Westmount en pleine heure de pointe?

Le Détracteur : Pour la cause…

Franchement, j’ai l’impression de rêver tout haut

Bon assez divagué, je retourne au boulot, mon heure de diner est terminée! Et je dois être assez bien référencé dans Google pour le mot “carcajou” maintenant

21 commentaires

juin 05 2008


Le Détracteur Constructif

“Vas pas-là, c’est plein de Québécois!”

Qu’est-ce qu’il faut pas entendre!

Quand on a un collègue de travail originaire de France, on peut en entendre des vertes et des pas mures. Mon collègues habite ici depuis peu, mais sa tante (enfin, l’épouse de son oncle) est une anglophone habitant Westmount.

Avant qu’il ne déménage ici, sa gentille tante a pris soin de lui faire un beau portrait des Québécois: Ils n’ont pas de classe, ils mangent que de la poutine (ne mange jamais cela c’est dégueulasse), et en plus ils parlent français.

Il faut noter que la gente dame a daigné apprendre son premier mot de français qu’après 25 années de vie à Montréal

Lorsque mon Français est donc déménagé à Montréal, sa tante lui a demandé où il habitait, puisqu’il avait décidé de ne pas aller à Westmount, au grand dam de la dame. “Coin Jarry et St-Denis“, lui répondit-il.

Ah mais non, c’est pas bon! C’est plein de Québécois à c’t'endroit!

Dire que ça a le droit de vote !

Blague du jour

Le même collègue français nous en a raconté une bonne ce midi. Il a déjà entendu parler que ça existe encore les pompiers qui se font déranger par des mère-grands parce qu’un chat est grimpé dans un arbre et ne veut pas redescendre.

Et parrait-il qu’un pompier a eu l’excellente idée de répondre ce qui suit :

Madame, avez-vous déjà vu ça un squelette de chat dans un arbre? Non? Bon!

Moi je la trouve très très drôle

13 commentaires