Question vélocipède



Je pense qu’on peut dire que c’est le printemps. Il fait des 10-12 degrés, il n’y a presque plus de neige. Hier, j’ai même roulé avec la fenêtre de ma voiture ouverte.

Et il y a des vélos. Ils sortent de leur hibernation. Quand on roule en voiture, il faut dorénavant faire attention aux vélos, même si les pistes cyclables ne sont pas encore ouvertes.

C’est en parlant de vélo qu’il m’est venu une question. Je la qualifierais de fondamentale, mais c’est un peu cliché, alors, je dirai qu’elle est vitale et essentielle :

Question vitale et essentielle : Qui a décidé que les vélos de gars ont une barre horizontale et que les vélos de filles n’en ont pas?

Mon premier réflexe serait d’affirmer qu’il s’agit visiblement de quelqu’un qui désirait profondément que tous les gars qui manquent un coup de pédale se séparent/explosent les testicules sur cet afriolant axe métallique.

Encore, peut-être était-ce une question de moeurs, et qu’à l’invention du vélo, on avait pas vraiment envie de voir les jeunes femmes se faire aller la jupe en voulant grimper sur l’engin. Bref, c’était peut-être plus prudent de leur laisser un espace pour enfourcher la bicyclette sans faire d’acrobaties.

Bref, peu importe l’origine de cette détestable anomalie structurelle, je me souviens avoir chèrement payé cette incompréhensible différence alors que j’étais petit.

Car je me souviens très bien de mon premier vélo bien à moi.

J’avais un tricycle, mais il était tout petit pour moi maintenant. Mon paternel m’avait donc emmené dans un quelconque magasin-de-pneus-où-ils-vendent-plein-de-trucs et on a choisi un joli vélo bleu. Il avait des petites roulettes, car je ne savais pas encore naviguer sur cet appareil. Mon père alla acheter quelques autres trucs, de la peinture, des pneus, des morceaux de plastique que je ne connaissais pas.

Après une journée de travail, le petit vélo bleu était maintenant peint en orange. Orange avec un siège et des poignées bleues, des pneus bleus. À l’avant du guidon, il y avait un protège-je-ne-sais-quoi bleu écrit 01 dessus. J’avais même un bouton près de la poignée, connecté à une petite sirène qui faisait divers bruits électroniques quand j’appuyais dessus.

Mon père m’avait fait un vélo à l’effigie de la voiture des Dukes of Hazzard! Les vieux de la vieille comme moi se rappelleront cette série ridicule dont le nom français était « Shérif, fais-moi peur ». Ça allait être le vélo le plus cool de la rue. J’allais faire des jaloux. J’étais clairement supérieur à tous ces voisins qui avaient des Big Wheels (et moi non!)

Oui oui, mon vélo ressemblait à ceci

Après avoir appris à rouler sur 2 roues (si on ne compte pas les roulettes d’apprentis), je me suis dépêché d’aller voir « la gang ». Ça c’était des garçons épars que je ne connaissais pas tous mais qui se tenaient au coin de la rue, et faisaient du vélo dans la rue.

J’arrive fièrement avec mon beau vélo neuf custom. Je bombe le torse. Et je dis « Regardez mon bicycle! »

Je m’attendais peut-être à me faire rire de moi à cause des roulettes d’apprenti, peut-être. Ou encore, de causer l’hilarité générale à cause que mon père m’avait obligé à porter un casque de hockey noir qui contrastait un peu avec la couleur du vélo. Mais ce n’était pas important, j’avais le vélo le plus hot de la rue.

Et là, un « grand » que je ne connaissais pas regarde mon vélo, donne un petit coup de pied sur le pneu avant et dit « Pourquoi t’as un bicycle de fille?« .

Je ne me rappelle pas ma réaction immédiate. J’ai du faire des gros yeux. J’aurais aimé brandir le poing en disant « Mon vélo est plus beau que le tiens, ordure de béotien ». Mais ça ressemblait probablement plus à « Heu, c’est tout ce qu’il restait au magasin. »

Je maintiens que c’était quand même le plus beau bicycle de la rue.

Dukes of Hazzard… quand même!




Catégories : Divers, Humour, Tranche de vie

Étiquettes : Barre horizontale qui explose les testicules, Diffamation, Discrimination vélocipède, Mon bicycle est plus hot que vos Big Wheels, Printemps, Vélo, Vélos de filles, Vélos de gars

18 réponses to “Question vélocipède”

  1. Renart Léveillé  on mars 17th, 2010

    Quel conteur quand même, j’en ai les larmes aux yeux! ;-)

    Ça me fait penser à une anecdote. On a été les premiers de ma rue à avoir des BMX. Trois beaux BMX pour les trois gars. On faisait nos frais. Ça n’a pas pris 3 jours qu’on se les faisait voler…

  2. Noisette Sociale  on mars 17th, 2010

    Woah, un vélo Dukes of Hazard. La classe quand même.

    Dommage que ça soit une barre qui ait gâché le tout la fin. ;) Ah, les détails… toujours eux.

  3. La Criminologue  on mars 17th, 2010

    Woah! Il devait être chouette ton vélo! C’est une coche une haut de celui que j’avais, si on avait 10 ans je m’inclinerais devant toi en te proclamant le chef de la rue! Blague à part, super bien écrit le billet :)

  4. Le Détracteur Constructif  on mars 18th, 2010

    @Renart : Shit évidemment! Les cadenas en U dans ce temps-là c’était pas super courrant encore héhé! Merci :D

    @Noisette : Pas grave car j’ai gardé ce vélo plusieurs années, avec ou sans la barre!

    @La Criminologue : Coolish! Toi, avais-tu des voisins qui avaient des Big Wheel? C’étaient nos ennemis jurés ceux-là :D

  5. DarK Rémi oF DooM  on mars 18th, 2010

    Je me demande aussi quotidiennement d’où provient cet illogisme apparent qu’est la distinction entre les vélos de gars et de filles. Je suis aussi convaincu, avec ma mentalité d’homme mature, que ton vélo était superbe mais j’aurais probablement été, à l’époque, du genre à remarquer ce handicap « sexuel » pour ensuite en abuser à outrance.

    C’est quand même intense à quel point le jeune garçon donne une importance capitale à son véhicule, cet intérêt se transposant éventuellement sur sa voiture pour plusieurs. En ce qui me concerne, j’adorais mon BMX jaune et noir qui était de quelques années mon aîné, ayant appartenu à mon cousin avant de m’être remis. Roues en plastique, freins aux pédales, c’était une immortelle bécane qui n’avait point besoin de cartes de hockey dans les roues pour bien paraître. J’ai tenté de retrouver un vélo semblable récemment et rien à faire! Déception. Vint aussi, à un certain moment, la trottinette jaune et bleue de marque « Precision ». Je gardai l’exclusivité de cette « coolness » car ce moyen de transport était difficile à trouver et peu abordable (merci autre cousin). Dans ta gueule, Denis, espèce de nigaud.

  6. Le Détracteur Constructif  on mars 18th, 2010

    @Dark Rémi of Doom : Étrangement, cette propension à donner autant d’importance à mon véhicule a du se perdre dans la malle avec le temps parce que mes voitures ont toujours été des minounes jusqu’à mes deux derniers, et ces deux là sont des voitures un peu pépères ;)

    Cependant je n’ai jamais eu de trottinette, c’était peut-être une passe pendant laquelle tu doutais de ton orientation sexuelle? :D
    Je sais pas c’était qui Denis, mais dans sa gueule!

  7. vieux bandit  on mars 18th, 2010

    General Lee, la voiture! :-)

  8. Renart Léveillé  on mars 18th, 2010

    Et les cadenas tout court pas trop dans les moeurs…

  9. Le Détracteur Constructif  on mars 18th, 2010

    @Vieux Bandit : Wow la voiture avait un nom! Génial. Je n’ai aucun souvenir de tout ça!

    @Renart : Les enfants sont cruels parfois, cadenas ou non!

  10. Renart Léveillé  on mars 18th, 2010

    On soupçonnait plutôt des ados! C’était pas des BMX avec des petites roues sur le côté. ;)

  11. Le Détracteur Constructif  on mars 18th, 2010

    Renart : Ah les petits scélérats!

  12. La Critiqueuse Blogueuse  on mars 19th, 2010

    Question vitale et essentielle : Qui a décidé que les vélos de gars ont une barre horizontale et que les vélos de filles n’en ont pas?
    ——————————————

    J’avoue. Tu m’as fait bien rire. :)
    Une « coup de barre » ça fait mal aussi pour une fille.

  13. Le Détracteur Constructif  on mars 19th, 2010

    @La Critiqueuse Blogueuse : C’est clair qu’un coup de barre, ça fait mal aux filles aussi. Sauf que vous risquez pas d’en mourir d’asphyxie. Je me rapellerai toujours d’un petit gars qui a reçu une balle de baseball dans la région qu’il avait oublié de protéger avec une coquille, il en est mort :|

    Légende urbaine? Possible. Peu importe. Ça nous guette sans cesse nous, les gars ;)

  14. Accent Grave  on mars 21st, 2010

    Avoir un bicyk de fille! Une honte! Non mais… votre père n’avait aucun orgueil!

    Accent Grave

  15. Le Détracteur Constructif  on mars 22nd, 2010

    Je pense pas que mon père savait qu’il y avait une différence, à l’époque. Surtout pour les jeunes de 6 ans ;)

  16. anne  on mars 22nd, 2010

    Si je peux me permettre, quand je magasinais un vélo je me suis fait dire que la barre horizontale avait une vocation technique. Du genre qu’elle permet que le vélo se tienne mieux, qu’il soit plus résistant. Le vélo est ainsi (un peu) de meilleure qualité.

    Ceci dit, j’ai quand même choisi un vélo dit « de fille » oh combien plus pratique!

    Belle anecdote en passant, j’aime bien te lire ainsi que ta douce moitié :)

  17. Le Détracteur Constructif  on mars 29th, 2010

    Anne : Aha une vocation technique. Alors les vélos de fille seraient simplement moins solides? Quelle discrimination! :) Merci de me lire!

  18. Maéva  on novembre 11th, 2010

    Si je puis me permettre, fut un temps hommes et femmes ne montaient pas de la même manière en selle, ces messieurs n’étant pas obligés de porter de jupe.

    Il fallait en effet qu’il n’y ait pas cette barre horizontale pour nous, pendant que les mâles chevauchaient leurs montures en levant virilement la jambe (un peu comme les toutous).

    Oualà, je remets le vélo de mamie Germaine au fond de son trou, maintenant.


écrire une réponse